Chronique

BLACK LABEL SOCIETY - CATACOMBS OF THE BLACK VATICAN / Mascott records 2014

Il aura fallu attendre à nouveau 4 ans pour avoir la suite des aventures de Zakk Wylde et de son Black Label Society. 4 longues années qui avaient permis à notre guitare héro de retrouver de sa superbe lors d'un Order of the black dantesque ! Va t-il en être de même cette fois ci !?

On débute de manière groovy avec « Fields of the unforgiveness ». Un départ étrange mais très, très bon qui me rappelle le formidable 'The blesisde Hellrider'. Zakk est très en voix mais aussi en guitare nous sortant des solos dont lui seul a le secret ! Un mid tempo qui met bien dans le bain avant que les choses s'accélèrent vivement avec un « My dying time ». Le premier single de cet opus a tout ce qu'on attend de BLS ! Un super riff des vocaux d'un autre monde et de la guitare à plus savoir qu'en faire !! C'est ça qu'est bon !!
Début calme pour la lourde « Believe », qui sent le bon vieux Black Sabbath. Décidément Zakk a vraiment retrouvé toutes ses forces et les distille dans de sacrés morceaux ! Du pur bonheur !! Une gentile guitare toute douce nous arrive et lance « Angel of mercy » première ballade de l'opus. Un doux moment toujours aussi agréable tant Zakk sait être fort aussi dans ses moments là !
Un riff dans ta gueule pour « Heart of darkness » et nous voilà reparti comme en 40. Du vrai BLS comme on l'aime simple et efficace. Un titre pour le live !! la lourdeur malsaine refait surface avec « Beyond the down » qui enfonce des clous rouillés dans ta tête ! Une petite tuerie qui fait mal ! Courte mais intense.
Deuxième ballade plus acoustique avec « Scars » qui comme d'hab rappelle les glorieux moments de Pride and Glory. Une fois de plus on est plongé dans la magie et la sensibilité de notre bûcheron ! Après ce petit moment calme, on se reprend du pur métal à déboucher les oreilles avec le dynamique « Damn the fold », qui envoie, mais envoie !! La pure tuerie de cet opus !! Là encore avis de tempête en concert !! « I've gone away » et son riff pachydermique change la donne et t’assomme de par sa lourdeur ! Heureusement des passages plus mélodiques enrobent le tout pour ne pas sombrer dans la dépression.
Le lancinant « Empty promises » arrive et nous balance à la gueule un morceau étrange mais des plus bonnard !! Un nouveau mid tempo puissant qui dégage une force colossale ! Et bien on l'avait pas vu venir celle là !! On termine avec « Shades of grey » une dernière ballade à nouveau sublime même si totalement décalée. Un peu de subtilité dans ce monde de brute.

En bonus Zakk nous propose « Dark side of the sun », une réponse à Pink Floyd sous forme de métal tonitruant à l'esprit très 70'. Puis « Blind man » titre acoustique, héritier des Book of shadow et autre Hangover music volume VI. A nouveau du pur bonheur !!

Conclusion : Zakk Wylde nous sort encore du grand art !! Un super album qui prouve qu'il reste l'un des meilleurs musicos de sa génération !! Après quelques erreurs de parcours (vite pardonnées) notre guitare héro retrouve sa place au panthéon !
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 525 fois