Chronique

EVIL MASQUERADE - THE DIGITAL CRUCIFIX / Dark minstrel music 2014

Décidément la vie semble bien compliquée pour Henrik Flyman et son Evil Masquerade ! Après des soucis de label il doit faire face au départ de son emblématique chanteur. Celui ci se voit donc remplacé par un petit nouveau Tobias Jansson qui a la lourde tache de poursuivre le chemin tracé.

Une ambiance celtique nous accueille pour le début de « Like voodoo » qui poursuit dans un métal typique du groupe. Tobias nous présente une voix chaude pas très loin de celle d'Apollo qui rassure et enchante. Un très bon départ accentué par la plus hard rock « Buying salvation » qui se nourrit des 70'. A noter une production aux petits oignons qui permet de profiter de chaque musicien avec plaisir. Le groupe semble suivre la voie tracée par son prédécesseur, en mieux maîtrisée.
On part dans du déjanté avec un Jazzy métal loufoque « The extra mile » qui surprend mais on se laisse prendre au jeu au fil des minutes. Une extraordinaire surprise !! On change de registre avec la plus lourde et sombre « The shame », sorte de ballade heavy et mélancolique sur laquelle Tobias excelle !!
On poursuit sur du plus simple avec « The nature is calling » dans un esprit épique très agréable sur lequel l'ombre de Deep Purple règne. Une fois de plus Henrik a voulu varier les styles pour notre plus grand plaisir !! On accélère le rythme dans un esprit blues rock pour « Bed news » que n'aurait pas renié Bad Company ou Free.
Un petit interlude « The hangover » arrive dans une ambiance asiatique avant « Anywhere the winds blows » et sa guitare larmoyante. Une sublime ballade que voilà où à nouveau Tobias livre ses tripes et ses émotions pour un résultat exquis !
Le métal reprend ses droits avec le mid tempo « Lady of the night » et son refrain rentre dedans. Pour ne pas changer le groupe propose des idées originales entre des passages plus communs mais supers. Que du bon à nouveau. Et on continue dans le métal qui déboîte avec un « Gasoline & ice cold gin » d'enfer !! Un titre pour le live assurément qui va mettre le feu et désaltérer les fans en manque !!
On termine et oui déjà avec un « Sigh of the time » qui délivre de sacrées sensations. Des couplets épiques dignes d'un Iron Maiden des grands moments et un refrain calme et mélancolique sublime ! Une pure tuerie de fin !!

Conclusion : Henrik et ses amis nous ont encore sorti le grand jeu. Un album gavé de superbes idées maîtrisées qui procurent une sensation de bonheur instantanée chez l'auditeur !! Une 6ème étoile dans la galaxie Evil Masquerade !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 1264 fois