Chronique

PET PREACHER - THE CAVE AND THE SUNLIGHT / Napalm Records 2014

Ce groupe de stoner danois, PET THE PREACHER, nous livre ici son deuxième opus « The Cave & the Sunlight » qui fait suite à « Banjo » sorti en 2012.

L’album commence avec un titre court, « The Cave », avec une guitare claire qui devient de plus en plus crade, avec une voix un peu modifiée, vraiment pas top. Passons. On commence vraiment avec « Let Your Dragon Fly » plus agressif et speed, mais je n’adhère pas. Je sais que ça fait partie du truc mais bordel, une guitare autant cradingue c’est dégueu quoi ! Comment un amoureux de la musique peut apprécier ?? je ne suis pas là pour juger donc j’arrête là.
« Kamikaze Night » démarre avec une batterie qui a un bon groove mais la gratte s’en mêle assez vite. Le riff est assez bluesy et mid tempo, la voix plus naturelle. C’est mieux mais pas encore ça. « Remains » est plus lent et planant, je vois bien ça dans un bar bondé de fumé… le chant est assez effacé au niveau de la prod donc ça me va. Le solo est assez sympa, il passe bien et le son est correct ! On enchaine avec un « Fire Baby » vide et lourd, trop lent pour filer la pêche, pas de mélodie, chant sans impact.
Autant vous dire que c’est pareil tout le long. Seul le long « What Now » possède des passages rythmiques groovy et des riffs qui passent bien, mais pour le reste c’est non. Bon j’arrête donc la descente en flamme ici, faites vous votre propre idée, moi c’est fait depuis le début.

En résumé bah c’est du stoner, mais pas celui qui à la limite s’écoute ou passe bien, là on a des rythmiques lentes, lourdes, trop répétitive. Un chant qui sonne pas bien au mixage, la guitare trop trafiquée qui est vraiment inaudible et gâche tout le plaisir des quelques mélodies.
 
Critique : SBM
Note : 3/10
Site du groupe : Facebook Officiel
Vues : 526 fois