Chronique

BLACKFINGER - BLACKFINGER / The church within records 2014

Rien ne sonne plus amérique sauvage qu'un Doom metal de la première heure. Héritier du groupe Trouble par la présence au chant d'Eric Wagner, c'est dans cet esprit que Blackfinger nous vend une première production à la croisée entre rock de garage et doom pour les fleurs bleus.

Forcément, ayant un penché plus métal, je me suis forcément penché sur les morceaux les plus burné, à commencer par "All the leaves are brown" au riff post-grunge qui raye bien le parquet. Plus dans le thème, "Here come the rain" fait le plein de testostérone avec un tempo assez lent pour une guitare très garage aux échos de Zakk Wylde.

La signature du groupe est plutôt dans des morceaux comme "My many colored days" ou "Till death do us part" et dans une moindre mesure Yellowood où Eric Wagner montent un peu plus dans les aigues avec une musique garage, idéale pour les bars rock. Malheureusement, l'ultra répétitivé des riffs des compositions lassent assez vite.

Dans les tempos lent, Blackfinger proposent des similis slow qui me paraissent un peu décalé par rapport au reste comme "As long as I'm with you" et "Keep fallin down" qui sont trop sentimentaux et tout autant répétitif dans leur registre. A cette vitesse, c'est "I am Jon", le premier titre, qui mérite le détour avec un Doom qui prend bien au tripe. Le genre de Doom qui semble avoir inspiré Paradise Lost en début de carrière.

Conclusion : Si la qualité de la production, assez moyenne, aide à retrouver l'esprit vintage que l'on recherche dans les groupes retros, la composition pêche un peu par son manque de complexité, d'intensité, de panache.

Tracklisting :
1) I Am Jon
2) Yellowood
3) Why God
4) On Tuesday Morning
5) As Long as I'm with You
6) Here Comes the Rain
7) Keep Falling Down
8) My Many Colored Days
9) For One More Day
10) All the Leaves Are Brown
11) Til Death Do Us Part
 
Critique : Weska
Note : 5.5/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 810 fois