Chronique

THE SCINTILLA PROJECT - THE HYBRID / Udr records 2014

A quoi doit on s'attendre dernière ce patronyme ? Et bien tout simplement à un side project de l’emblématique chanteur de Saxon : Biff Byford !! Une bien bonne idée, mais que va t-elle en être ? Réponse tout de suite.

J'avoue ne pas savoir à quoi m'attendre de ce projet et « Scintilla (one black heart) » va me répondre. Après une intro plutôt futuriste (à la Ayreon) la guitare du génial producteur Andy Sneap déboule et envoie la purée !! Voilà du bon métal aux consonances futuristes sur lequel Biff fait le boulot comme on lui connaît.
On enchaîne avec « Beware the children » qui nous plonge dans l'orient et ses mille et une nuits. On peut dire que même si ce projet n'invente rien il fait bien les choses et procure de bonnes sensations.
Après une intro ambiante, le riff déboule à 100 à l'heure et « Permanence » est lancé ! Un titre tout en contraste avec des couplets calmes et des refrains percutants. Ici on est pas très loin de l'atmosphère d'un Masterplan !! Ce projet devient vraiment intéressant !
Place à la ballade « Some nightmare » majoritairement au piano, qui nous plonge dans une ambiance particulière. Un peu de calme au milieu de la tempête. On attaque à nouveau avec un « Angel » très bien balancé !! Du pur heavy métal qui déboîte avec toujours ses claviers futuristes. Ça c'est du titre et Biff se régale (et nous régale) en envoyant les notes comme aux plus beaux jours de Saxon !
On ne ralentit pas le rythme ni la qualité avec un « Pariah » qui lui aussi envoie des pieds comme c'est pas permis !!! Un excellant titre que voilà qui donne de plus en plus une bonne note à ce projet ! Et on enfonce le clou sur un « The damned and divine » plus costaud qui impose encore un peu plus cette album !! Il est rare qu'un groupe soit capable de faire ça en milieu et fin d'album !!
Une fois de plus quelle performance de Mr Byford !!!
« Love in vain » nous replonge dans des atmosphères plus dépaysantes. Un morceau plus mélodique mais très loin d’être dénué d’intérêt ! Une petite perle, de métal presque symphonique qui fait du bien par là où elle passe. Du grand art !! A noter un super solo de la part d'Andy. On termine (déjà!!) avec « No rest for the wicked », un titre très enjoué qui clôt de la meilleure des manières cette expérience sûrement unique mais marquante !! Du pur bonheur !

Conclusion : Et bien voilà un projet très intéressant ! Pas que musicalement il ne révolutionne quoi que ce soit, mais sa qualité est telle qu'elle comblera tout fan de bon heavy métal !! Des albums comme ça j'en redemande !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 708 fois