Chronique

POP EVIL - ONYX / Eleven seven music 2014

Pop Evil est une valeur montante aux USA qui gravit les échelons à coup de hit en radio. Aujourd'hui le phénomène tente de se faire une place au soleil dans notre beau pays. Alors à quoi doit on s'attendre !!??

On entre dans le vif du sujet avec « Goodbye my friend » qui permet de faire connaissance musicalement avec le groupe. Celui ci délivre un métal US de qualité qui rappelle Sixx Am. Certes on révolutionne rien mais ça fonctionne. « Deal with the devil » se veut plus méchante et commerciale. J'accroche un peu moins à la tentative flagrante de single.
On poursuit avec « Trenches » qui retrouve l'esprit du groupe de Nikki Sixx (non pas celui là l'autre). Le groupe développe des idées accrocheuses et touche à tout pour ainsi ratisser large. Je comprends que cela marche aux States. Place à la ballade « Torn to pieces » pris entre Nickelback et Stone Sour. Un morceau sans grande âme ni personnalité.
« Divide », retrouve le métal touche à tout qui ne m'emballe pas des masses. On sent trop que le groupe cherche à frapper juste et à haranguer les gens. Ça manque de spontanéité. Avec « Beautiful » on ne va pas chercher plus loin que ce qu'on a eu. Seul un refrain sympathique vient sauver cette chanson plate.
Deuxième ballade avec « Silence & scars » qui passe bien, là encore grâce à un refrain accrocheur.
Début calme et électro avec « Sick scence », puis lance un refrain énervé qui scotche. Malheureusement ça ne va pas plus loin.
« Fly away » (même leurs titres sont plats c'est fou!!) repart de plus belle avec énergie et envie. Seulement ça reste un peu trop facile. J'avoue que je commence à manquer de descriptif pour la musique du groupe qui ne se renouvelle pas beaucoup et « Behind closed the doors » poursuit entre moment calme et plus énervé. Un bon titre tout de même qui fait taper du pied machinalement. Riff bien balancé pour « Welcome to reality » qui rappelle un peu Disturbed et armé d'un refrain pop qui fait son effet ! J'en suis le premier surpris ! On termine avec « Flawed », du métal US mélodique qui une fois de plus fait très bien le job.

Pour nous gentils petits ignorants, oups !! pardon !! découvreur, le label a eu la grâce et la gentillesse de nous offrir 3 titres bonus extraits d'anciens opus, ainsi « Last man standing » qui montre que le groupe nous propose ça depuis le début. Une guitare acoustique nous présente « Monster you made » plutôt étonnante jusqu'au refrain calibré pour faire pleurer dans les chaumière américaines !!
On finit pour de vrai avec « Boss daughter » qui a la particularité d'avoir été composé avec Mick Mars (Motley Crue). Et c'est bien là le seul intérêt de ce titre.

Conclusion : Pas grand chose à dire sur ce groupe et son album ! Si vous aimez le métal US commercial ceci est fait pour vous. Si vous aimez de la musique plus profonde fuyez !
 
Critique : Guillaume
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 767 fois