Chronique

SATAN JOKERS - SEX OPERA / Brennus Music 2014

Annoncé comme le dernier opus du groupe, Renaud Hantson et sa bande comptent bien faire les choses en grand, et tout sortir ; leur tripes et le reste pour un SEX OPERA burné.
Un thème osé, palliant à la tendance du metal opéra. C’est burné, et autant dire que le groupe n’y va pas par quatre chemins en nous déballant une pléiade d’invités représentant chacun et chacune un personne précis dans cette histoire chaude, transpirante où les hormones travaillent à travers paroles et musique.

Vous me direz mais qui sont ces invités ? Il n’y en a pas moins de quinze. Tous les énumérer serait rébarbatif, mais on peu en piocher quelques uns qui le méritent et qui vous donneront un aperçu, une idée de l’ambiance textuelle et spirituelle de l’album. Bien entendu le personnage principal est Renaud Hantson (le Sexhaolic – et il assume !), Stephan Buriez de Loudblast aka King Sodom, mais on remarquera surtout la présence de Brigitte Lahaie, narratrice dont les talents ne sont plus à faire. Désolé pour les autres invités, mais c’est aussi une excuse pour que les lecteurs se plongent plus profondément dans l’histoire et l’ambiance de cette galette.

Galette, qui il faut le dire comprend pas moins de 18 titres. On peut se dire que cela va être long et je le conçois tout à fait. Une fois plongé, immergé dans cet univers ludique ou lubrique selon les personnes, la plongée auditive se fait rapidement et l’on se prend au jeu et à l’histoire.
Le côté musical rock et racé, avec cette production aux sonorités roots donne une dimension encore plus chaude à l’ensemble des compositions, permettant aux titres de s’emboiter et de s’enchainer sans anicroches. Les mélanges et interventions des divers invités donnent d’autant plus de puissance et d’efficacité à l’histoire et à cette musique sensuelle et rebelle à la fois.
Autant dire que des titres comme « Asphyxie Erotique » avec Virginie Goncalves en duo, ou encore « Professionnelle » et Céline Lacroix, ne l’laisseront personne indifférent et vous feront trembler d’excitation.
Bien entendu, le titre « MILFS » sera aussi une sorte de piqûre de rappelle à cette tendance actuelle entre jeunes et cougares, et qui est une sorte d’hymne à la société contemporaine.

Force est donc de constater, qu’entre plaisir personnel, textes évocateurs et dénonciateurs, musique rageuse, rock et transcendante, ce SEX OPERA se glissera via votre système auditif dans votre tête pour vous accrocher et ne plus vous lâcher, vous donnant une envie de l’écouter, encore et encore, et éventuellement de révéler en vous des choses nouvelles, un peu comme les femmes avec leur fameux ‘Cinquante nuances de Grey’….

Trackliste : Intro / Preliminaires à l’infini / Sexaholic / King sodom / 666 / Club 6 Sex 6 / Asphyxie érotique / Charnel déclic / Professionnelle / Mothers I’d like to fuck / MILFS / Promis / Voyeurs / Exhibition / TranseX / Royaume Décadence / Outro / VIP-HIV
 
Critique : Lionel
Note : 8.5/10
Site du groupe : Site de Satan Jokers
Vues : 425 fois