Chronique

SERIOUS BLACK - AS DELIGHT BREAKS / AFM Records 2015

Voici un nouveau groupe !? Et bien pas vraiment, sous ce patronyme se cache un projet réunissant entre autre Roland Grapow (déjà dans un autre projet cette année chez Frontiers) Thomen Stauch (Blind Guardian / Savage Circus) et le souvent sous estimé mais extraordinaire Urban Breed (Tad Morose Bloodbound). Déjà rien qu'avec ces trois là on en salive d'avance !! Espérons que la qualité soit au rendez vous !

Ça commence fort avec un « I seek no other life » qui démontre que le groupe veut pratiquer un heavy métal somme toute germanique qui va à l’essentiel ! Urban est d'entrée en voix et maîtrise son sujet comme aux plus beaux jours de Tad Morose ! Rien d'exceptionnel mais au moins c'est efficace. On enfonce le clou avec le très bon « High and low » qui se la joue puissante mais mélodique avec des synthés bien pensés. Le refrain très simple est superbement interprété par Mr Breed en phase. Voilà du très bon qui rassure !!
« Sealing my fate », débute par de jolies notes de piano, qui nous offre une douce intro puis se transforme en un gros mid tempo puissant qui ne laisse pas indifférent. Le chant posé et maîtrisé d'Urban apporte beaucoup à ce titre sympa. On continue sur un « Temple of the sun » un interlude oriental du plus bel effet, qui rappelle Lawrence d'Arabie, puis nous offre un « Akenathon » tout aussi dépaysant qui revisite la vieille Égypte avec brio. Un mid tempo fort réussi qui permet au projet de prendre de la valeur !!
« My mysitic mind » poursuit sur un style mélodique limite prog qui à nouveau embellit les idées heavy des titres. Un speed décapant qui fait du bien et devrait être efficace en concert ! Décidément on passe de surprises en surprises. Un petit air Angra de la grande époque lorgne ici. On reste dans du rythmé avec « Trail of murder » qui par contre est bien plus conventionnel mais garde de bonnes sensations.
Place à la ballade avec « As daylight breaks » majoritairement au piano. Un moment très (trop) larmoyant sublimé par Urban mais trop à coté et surfaite pour être convaincante. Le métal reprend ses droits avec un « Sitting fire to the earth » simple et agréable bien aidé par un refrain speed efficace sans casser des briques.
« Listen to the storm » et son intro cliché nous délivre un mid tempo mélodique changeant qui surprend au premier abord mais se fait convaincant par la suite. Bien vu !! On termine avec « Older and wiser » un heavy speed sans prétention mais qui fait le boulot et c'est bien là le plus important.

Conclusion : Ce début d'année est propice aux projets heavy métal car après un très bon Level 10, Serious Black nous propose là encore de la très bonne musique, faite avec talent et expérience. J'espère là encore que cela perdurera car des groupes comme ça c'est rare et ça fait du bien.
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 653 fois