Chronique

PYRAMAZE - DISCIPLES OF THE SUN / Inner wound records 2015

Nos Danois sont enfin de retour pour leur 4ème album, 7 ans après leur dernier opus avec le grand Matt Barlow (Iced Earth). Depuis beaucoup de chanteurs sont passés par là (comme Urban Breed) et après quelques années d'errements les voilà enfin de retour aux affaires !!

Nous débutons par une intro somme toute habituelle dans le genre avec « We are the ocean » puis « The battle of paridas » arrive et montre le nouveau visage de Pyramaze. Enfin pas si nouveau que ça car le groupe nous propose un métal mélodique progressif de grande classe comme sur son deuxième opus. La voix de Terje Haroy est sympa mais commune, c'est un plaisir de le retrouver 10 ans après le premier Memorized Dream. Un début sympathique à confirmer.
La title track arrive et poursuit sur les bonnes intentions du début. Il est juste dommage que le groupe ne se démarque pas assez car les qualités sont bien réelles. Un peu de rythme vient à nous avec « Back for more » qui envoie pas mal et laisse l'auditeur dans de bonnes sensations.
On continue avec « Genetic process » qui accentue un esprit épique bien sympa. Un bien bon titre avec un très bon refrain.
Le rythme est encore plus soutenu le temps d'un « Fearless » bien balancé qui apporte un peu d'aspect sombre à cet opus. Pour moi le titre de l'album !! Après deux très bons titres Pyramaze doit confirmer. Ils parviennent presque à réussir avec « Perfectly imperfect » plus mélodique aux guitares heavy. Un moment des plus agréable et plaisant qui apporte son lot de bonnes sensations.
On poursuit dans le même esprit avec « Unviel ». Un mid tempo, comme le groupe sait nous les servir avec brio et conviction.
« Hope, springs eternal » ne change pas la donne mais acère sa musique et retrouve l'esprit plus Thrash vu dans Immortal. Un titre rentre dedans qui devrait faire son effet en concert !! Un très bon moment. Du plus conventionnel arrive avec « Exposure » qui apporte pas plus à l'opus. Juste un titre de plus. « When black turns to white » est bien un titre de heavy mélodique qui fait le boulot sans plus. On termine avec « Photograph » qui n'a rien à voir avec le tube de Def Lepards mais une ballade agréable qui finit en douceur cet opus.

Conclusion : Pour son 4ème opus Pyramaze aura retrouvé son style du début mais manque encore d'une personnalité franche pour se démarquer. Reste des compositions solides et une réelle envie d'exister.
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 914 fois