Chronique

LYNCH MOB - REBEL / Frontiers records 2015

Et bien Georges ne cesse de nous proposer de nouvelles choses. Entre les différents projets de ces derniers temps et son groupe, l'ex star de Dokken prouve qu'il a encore des idées. Allons voir si le Rebelle a toujours la niaque !!

On attaque les réponses avec un « Automatic fix » dans un semi rythme mais pas aidé par un son un peu roots avec une basse très en avant (Jeff Pilson himself!!). Un effet naturel surprenant mais why not ? Un titre pas mauvais mais qui manque d'accroche pour une ouverture d'album. On accélère le rythme avec un bien envoyé « Between the truth and a lie » qui permet de mieux rentrer dans ce nouvel album, puis la lourde « Testify » arrive et plombe notre opus. Pas que le titre soit mauvais, plutôt quelconque mais surtout est là trop tôt avec ce manque de rythme.
« Sanctuary »se présente avec de bonnes intentions mais manque d'un petit quelque chose pour être totalement prenant. Dommage Oni Logan est bien en phase. « Pine tree avenue » débarque avec un mid tempo groovy qui passe bien mais cet album manque cruellement de la folie qui te fait te lever d'un seul homme. En plus la paire rythmique Brian Tichy / Jeff Pilson est si pesante qu'elle alourdie les compos : dommage.
La bleusy « Jelly roll » est un pur bonheur avec son groove incendiaire !! Voilà enfin un vrai titre qui fait de l'effet !! Le rythme revient avec un « Dirty money » bien sympa mais rien de transcendant. On sent presque le groupe en roue libre c'est désagréable.
Moment plutôt moyen avec « The Hollow queen » qui apporte rien de chez rien. Un titre juste simple qui passe en attendant la suite. Début plutôt calme pour « The ledge » qui me donne presque envie de m'endormir. Ça aurait pu passer si ça avait été une ballade mais même pas. Une sorte de titre mélodique aérien qui traîne la patte.
Ça ne semble pas s’améliorer avec « Kingdom of slaves » une nouvelle fois en mid tempo et qui à nouveau n'apporte aucun rythme à cet album. C'est rageant car ça fait perdre de l'intérêt à certains titres qui sont bien foutus. On termine avec « War » qui nous offre enfin un peu de quoi se bouger mais c'est trop tard. Un titre sympa mais arrive au mauvais moment.

Conclusion : Lynch Mob n'a pas totalement convaincu avec cet opus trop alourdi par des mids tempo à répétition. Un sérieux manque de peps et de prise de risque qui nuit bien trop à l'ensemble.
 
Critique : Guillaume
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 688 fois