Chronique

FIND ME - DARK ANGEL / Frontiers Records 2015

Le duo Daniel Flores / Robbie LaBlanc revient pour son deuxième album ici intitulé « Dark Angel ». Projet monté de toute pièce par le grand manitou de Frontiers Records, le premier opus avait été correct mais peu surprenant. C’est donc un coup de poker qui est attendu ici, pour voir si le groupe a un avenir ou non.

Débutant avec « Nowhere to hide » et son ambiance années 80 flambante et tranchante, menée par une nappe de clavier, le morceau s’embrase à l’arrivée de la voix de Robbie poussant un ‘yeah’ faisant penser à du Toto niveau intonation. La musique se libère et nous lance dans un rock mélodique prenant et racé qui met les points sur les i rapidement. On le comprend, le groupe a décidé de prendre les choses en main et « Let love rule » confirme ce choix en nous plongeant dans cet univers si particulier propre aux années quatre vingt et largement inspiré de grand messieurs de cette époque et aussi de musique de films. D’ailleurs on notera le clin d’œil à la fin de cet album à Kenny Loggins et son hit « I’m Free (Heaven helps the man) » issu du film Footloose. Une petite perle divinement reprise par la formation, mettant un point final des plus plaisants.

Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs et n’oublions pas ce « Dark Angel » et sa douzaine de piste qui se savourent les unes après les autres avec plaisir et sans anicroches. Les bouchées doubles ont été mises, offrant à l’auditeur à travers cet esprit rock mélodique des titres racés, envolés, posés et délicats ; le tout dans un enchainement de rythme et de sensations bien pensé, sans pour autant être pompé, même si par exemple « Forever » bien que jolie, reste une ballade de type standard et taillée pour faire mouche sur le grand public. On ne s’en plaindra pas, car sincèrement elle est prenante.
Les sources d’inspirations sont assez flagrantes, allant de Kenny Loggins (forcément) à Giorgio Moroder, en passant par Frank Stallone ou des groupes moins cinématiques comme Toto par exemple.

Conclusion : un album prenant et intéressant de par ses influences et son intensité. Le tout avec un Robbie en grande forme et vraiment plaisant, appuyé par une production rendant la part des choses à ce genre musical. Du bon boulot.

Trackliste :
Nowhere to hide / Let Love Rule / Forever / Another Day (feat Angelica Rylin) / Dark Angel / Bleed in the rain / Face to face / Where do I go / Midnight memories / Don’t sleep away from me / Did you feel any love / I’m Free (Kenny Loggins’ cover)
 
Critique : Lionel
Note : 8.5/10
Site du groupe : Site de Frontiers Records
Vues : 770 fois