Chronique

MEGADETH - DYSTOPIA / Universal music 2016

S 'il y a un album qui était très attendu en ce début d'année 2016 c'est bien celui ci. Car l'annonce d'un énième line up du groupe a crée un véritable 'buzz' avec les arrivées de Chris Alder (Lamb Of God) et surtout du génie Brésilien Kiko Loureiro (Angra) !! Alors est ce que tout se tintouin sera musicalement à la hauteur ?

Après une courte intro orientale « The Threat Is Real » déboule dans une veine des plus Megadeth. Du heavy Trash efficace mais basique qui n'impressionne pas mais débute correctement cet opus. On accélère le rythme avec « Dystopia » qui semble nous replonger en plein Youthanasia !!! Un titre convainquant, qui fait du bien.
On assombrit les propos avec « Fatal Illusion », un début bien lourd qui une fois la basse de junior passée se transforme en du pur Megadeth efficace et habituel. Un titre qui devrait faire son effet en live. Intro guerrière pour « Death from within » qui apporte un peu de sombre à cet album. Même la voix de Dave plus grave accentue cette impression. Un bon moment, suivi par la plus heavy « Bullet to the brain » qui enfonce le clou et donne un peu la chair de poule. Un très bon titre.
« Post American world » continue dans un mid tempo heavy et lugubre bien dans l'esprit 90'. Puis « Poisonous shadows » poursuit dans un style étrange et peu habituel du groupe. Malgré tout avec son aspect plus mélodique elle en devient très intéressante. Une guitare acoustique nous intronise « Conquer... or die », qui fait la part belle aux guitares de nos deux protagonistes. Une instrumentale sympa qui change un peu.
« Lying in state » reprend les chansons avec conviction sur du tonitruant en forme de tornade qui envoie du bois !! Le titre de l'album !! Esprit presque punk pour un « The Emperor » étonnant et 'drôle' qui fait son effet. On termine par une petite reprise « Foreign policy » du groupe Fear, qui retrouve le coté punk du groupe. Sans plus.

Conclusion : Pour son nouvel opus Megadeth a réussi mieux que ses deux dernières sorties mais n'a pas non plus exploité tout son potentiel ! Dommage (surtout de sous exploiter l'immense talent de Kiko), Un opus à ne pas bouder car fort sympathique tout de même.
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 672 fois