Chronique

VOLA - INMAZES / Mascott records 2016

Partons à la découverte de ce groupe Danois qui nous sort son premier album. Un groupe qui semble apporter beaucoup de fraicheur à notre métal préféré alors allons voir cela.

On entame les hostilités avec un « The same war » au riff très Meshuggah, puis se poursuit dans une ambiance aérienne très prog avec une jolie voix douce mais qui colle super bien au style. Un départ fort agréable. A la suite « Stray the skies » accentue l'aspect polyrythmie et space de la musique du groupe. Une belle prise de tête savamment orchestrée qui surprend mais en bien.
On ne change pas de registre pour la heavy « Starburn » qui accentue l'aspect musical du groupe qui peut vraiment être considéré comme le penchant mélodique de Meshuggah. « Owls » pourrait presque faire penser à du Depeche Mode, une voix plutôt glaçante nous accueille et la suite très mécanique ne va pas nous réchauffer. Réussi.
Avec « Your mind is a helpless dreamer » on retrouve un peu de légèreté qui fait du bien. Un titre plus aérien mais qui garde une sacrée pêche. Moment calme et très ambiant avec « Emily » qui étonne mais enivre complètement l'auditeur.
Sans trop nous dénaturer « Gutter moon » arrive et nous livre un titre étrange très space qui nous plonge à des millénaires de la terre. Un voyage interstellaire superbe.
La puissance dévastatrice revient avec « A stare without eyes » qui nous remet dans le bon gros métal groovy et percutant, tout en n'oubliant pas la mélodie.
« Feed the creatures » retrouve l'aspect froid et métallique avant de se réveiller pour plus de punch. Bien vu !! On termine avec « Inmazes » plutôt barré qui clôt un opus vraiment sans pareil.

Conclusion : Un voyage surprenant et prenant ou plusieurs styles cohabitent à la perfection pour un résultat unique et irréel. Bravo.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 585 fois