Chronique

BLACK MAJESTY - SILENT COMPANY / LIMB MUSIC PRODUCT 2005

Venus tout droit du pays des kangourous Black Majesty nous revient pour la présentation de leur second opus : Silent company.

Début dans la plus grande tradition épique speed métal avec « Dragon reborn ». Avec ça on sait de suite à quoi on a à faire. La voix de John Gio’ Cavalière est bien sauf quand il monte trop dans les aigus où elle devient presque irritable et de plus il le fait assez souvent ! Un début mitigé. La titre track : va t’elle nous motiver ? À première vue oui, un peu plus entraînante et sympa, elle passe plutôt pas mal (même si rien n’est trop nouveau).
Ah la ballade « Six ribbons » me fait penser à Kamelot, le même style : une guitare acoustique et une voix très proche de Khan, en plus une petit voix féminine vient l’accompagner. La suite plus, métal lâche l’esprit Kamelot même si elle reste très médiéval. Un moment bien sympa. Après ce court instant « Firestorm » débarque dans un esprit très Helloween en plus guerrier (donc un peu plus Gamma Ray). Bien sympa, elle se laisse déguster sans complication. « New horizon » bien plus heavy sent l’attaque. Un riff malsain une ambiance dark mais la voix assure moins bien ce perdant trop dans des aigus moyen (non qu’il soit faux mais ça passe pas fort) dommage car ce titre est bien bon.
Riff un peu moyen pour « Darkened room » puis le couplet acoustique, bref du mainte fois entendu. Dommage encore une fois il y a de bonnes idées : un titre en trop !
Autre titre bien héroico fantastic « Visionary » ; il n’apporte toujours rien et donne une impression de tourner en rond. Bon c’est vrai qu’il y a pire mais il manque un quelque chose pour rendre le groupe intéressant. « Never surrender » n’est pas une reprise de Saxon mais bien un nouveau titre qui ne bouge pas de style (les fans seront ravis). Bon moi c’est pas que je sature mais c’est vrai que ces groupes me gonflent un peu, pas que je n’aime pas ce style bien au contraire mais c’est que c’est dommage de voir le potentiel et à l’arriver d’avoir du réchauffé.
Pour terminer « A bettter way to die » rend hommage au heavy métal avec sa cavalcade à la Maiden, sa voix à la Queensryche et esprit guerrier à la Manowar. Une conclusion à l’image du reste de l’album sympa mais terne.

Conclusion : un album réservé au fan invétéré de ce style qui découvrira un groupe sympa mais noyé dans la masse avec un chanteur qui se prend pour Geoff Tate mais en moins bien.Je le répète ce groupe n’est pas mauvais mais c’en est juste un de plus.
Bref si vous voulez du nouveau : passez votre chemin.
 
Critique : Guillaume
Note : 6/10
Vues : 1142 fois