Chronique

DERDIAN - REVOLUTION ERA / Autoproduction 2016

Deux années après un Human Reset bon mais pas exceptionnel, les italiens reviennent avec un projet fou mais intéressant en choisissant d’offrir à ses fans une sorte de compilation best of, mais un peu particulière. A cours de voix depuis peu, le combo a choisi d’inviter différents chanteurs histoire d’étayer leur musiques ainsi que leurs chansons, et au passage de nous surprendre (nous allons écouter / voir ça) et de satisfaire les besoins des fans en attente d’un nouvel album.

L’intérêt de cette galette se fait selon deux points de vus, voire trois si l’on est un extrémiste et puriste.
Le premier point marquant est bien entendu la track liste. Pour les fans de la première heure, c’est la folie. Toutes les pépites du groupes sont présentes, avec quand même il faut le dire, rien à redire sur son ordre de défilement . Pas moins de quatorze titres ont été sélectionnés et nous ne pouvons que constater leur efficacité générale, et individuelle. Un enchainement qui est comme un coup de grâce.
Maintenant, si l’on se place du côté des invités, là aussi c’est quasiment l’extase total. La brochette est de qualité, entre amis et idoles - Derdian a vu les choses en grand et l’on ne le regrette carrément pas. Bien entendu, vous allez me dire, c’est tout? Il y a des bombes qui explosent plus fort que d’autres et en voici deux ou trois tueries qui seront loin de laisser de marbre:
The Hunter (feat Ralf Scheepers)
Lord Of War (feat Fabio Lione)
I Don’t Wanna Die (feat D.C Cooper)

Cela ne veut pas dire que les autres ne sont pas bien, loin de là, le coup de coeur est vraiment général, surtout que d’autres titres détonent sans problème. Le talent des musiciens et des chanteurs est mis en avant, et nous propulse au dans les étoiles.
Pour ce qui est de la troisième option, c’est au niveau du son. Tous les titres ont été ré-enregistrés entièrement pour l’occasion. Et pardonnez moi l’expression un poil vulgaire voire déplacée, mais « ça claque sa mère ».

Mon avis: A posséder tout simplement.

Track liste:

Overture (Feat Apollo Papathanasio)
Burn (Feat. Henning Basse)
Beyond The Gate (Feat GL Perotti)
Battleplan (Feat Davide Damna Moras)
I Don’t Wanna Die (Feat D.C Cooper)
Screams Of Agony (Feat Mark Basile)
Lord Of War (Feat Fabio Lione)
Forevermore (Feat Elisa C Martin & Terence Holler)
Eternal Light (Feat Roberto Ramon Messina)
The Hunter (Feat Ralf Scheepers)
Black Rose (Feat Andrea Bicego)
Incitement (Feat Leo Figaro)
New Era (Feat Elisa C Martin)
Cage Of Light (Feat Apollo Papathanasio)
 
Critique : Lionel
Note : 9.5/10
Site du groupe : Site de Derdian
Vues : 552 fois