Chronique

KXM - SCATTERBRAIN / Rat Pac Records 2017

En voilà une idée quelle est bonne, notre trio magique réalise un deuxième album, après un premier essai sympa mais pas totalement concluant. Espérons qu'avec le temps ils nous offrent ce qu'on attend d'eux.

C'est parti avec la title track qui propose un style plus 'prog' et qui semble déjà plus inspiré et personnel. Georges Lynch fait étal de ses qualités sur des percus énergiques de Ray Luizer et Doug Pinnick enrobe le tout de sa voix de velours. Un super début qui ne demande qu'à être poursuivi. Et la voici qui arrive... « Breakout » se veut plus 'standard' mais n'oublie pas de faire parler la magie. Malgré l'aspect rapide du projet nos trois protagonistes ont réussi à mieux mélanger leurs personnalités pour en sortir une musique inspirée.
« Big sky country » débute sur une guitare lourde et moderne, pour un mid tempo groovy. Qu'il est bon de découvrir une musique si bien exécutée et vivante (il faut entendre comme Doug se lâche à la fin). Je m'avance peut être mais pour le moment le groupe livre ce que je voulais d'eux et que je n'avais pas entièrement eu lors de son premier effort. Un peu de calme entame « Calypso » avant de prendre son envol sur des percus tribales. A écouter Ray jouer ici je me demande s'il n'est pas sous employé dans Korn ? Un super titre varié au refrain mélodique enivrant avec une sublime perf vocale de Doug. Ouf !!
« Not a single word » envoie du bon rock simple avec un brin de reggae qui surprend mais fonctionne. Une fois de plus le travail apporté sur le refrain marche du tonnerre.
Du plus ambiant arrive avec « Obsession » qui nous livre encore de la bonne musique. Nos trois amis sont vraiment dans une verve positive. Et quel solo de Lynch !!
Nouveau mid tempo plutôt sombre avec « Noises in the sky ». Une approche très Post-Grunge (à la Alice In Chains) pour ce titre lancinant où la basse vrombit plus que de coutume. Assez prenant. « Panic attack » reprend du plus standard qui manque un peu de saveur pour être du niveau de ses « frères ». A noter un solo habité de Georges intéressant.
Avec « It's never enough » on se prend un rock groovy funky là encore un peu surprenant mais là encore réussi. L'osmose du groupe est à son summum. Dommage que « True deceivers » manque elle aussi un peu de piment pour être au niveau même si son refrain aérien est joli. Puis c'est le tour de « Stand » qui n'arrive pas non plus à réellement élever le niveau. C'est jamais bon signe ça. J'espère que le groupe n'a pas tout dit ou n'a pas eu les yeux plus gros que le ventre.
« Together » reprend heureusement les choses en main avec un titre où se succèdent passages énergiques et moments calmes. Une petite pépite qui fait du bien aux oreilles. Puis on termine avec la ballade « Angel », qui fait son effet grâce à la voix si douce de Doug. Un passage heureusement pas mièvre mais d'une douceur bluesy très agréable. Et bien mais amis quel voyage !!

Conclusion : Et bien voilà qui fait très plaisir ! Trois musiciens talentueux qui une fois la mayonnaise prise font des étincelles !! De la vraie grande musique inspirée et personnelle qui m'avait terriblement manqué sur leur premier effort. Ici c'est presque parfait !!
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 66 fois