Chronique

MASTERPLAN - PUMPKINGS / AFM Records 2017

Les groupes de chez Afm manquent ils d'idées ? Après Rhapsody Of Fire c'est au tour de Masterplan de réenregistrer des titres. Roland voulant sûrement surfer sur la vague de la tournée hautement médiatisée d'Helloween, décide de reprendre ses titres à la sauce moderne. Alors à quoi doit on s'attendre...

Le groupe décide de frapper fort avec « The chance » sûrement un des meilleurs titres de 'Pink Bubble go ape' (en tout cas moi je l'adore), qui surprend évidement mais finalement fonctionne pas mal. Première chose, je suis impressionné par Rick qui s'en sort formidablement bien alors que sa voix n'a rien à voir avec celle de Kiske ou de Deris. Un début prometteur suivi par « Someone's criyng » bien plus speed qui sied encore mieux au groupe. Une gageure qui pourtant est bien réelle ! Une bonne manière de redécouvrir des titres moins connus.
« Mankind » arrive et ne dénote pas plus ! Je dois dire que le fait que Jari Kainulainen joue des titres d'Helloween, étant un ex Stratovarius, ça me fait rêver. Une fois de plus ça fonctionne bien et on se laisse prendre au jeu. Pour « Step out of hell » on baisse d'un ton (voir plus) pour cette chanson si haut perchée. Malgré son approche perso ce titre garde son efficacité. Tout cela confirme que quand une chanson est bonne elle l'est toujours.
Étrangement « Mr ego » titre plus heavy fonctionne moins bien. De plus la voix si particulière d'Andi Deris me manque beaucoup. Pas convaincu. Cela s'améliore avec le rythme rapide de « Still we go » qui voit même son intro reprise (why not). Seul petit reproche l'aspect fun d'Helloween a totalement disparu ce qui quand même est un sacré bonus. Par contre une fois de plus Mr Altzi est époustouflant !
Attention on tape sur mon album préféré avec « Escalation 666 » la chanson la plus sombre du groupe. Là aussi le résultat est mitigé, le manque de la deuxième guitare se fait sentir et la prestation d'Andi Deris était si impressionnante que personne ne peut faire mieux. Et là arrive « The Time of the oath » un de mes bijoux, qui se voit bien repris. Les étoiles sont bien réunies et nous offrent une interprétation lugubre convaincante. Un très bon point qui fait plaisir !!
Place à un super titre trop souvent sous estimé « Music » qui reprend vie et se voit bien mis en valeur. Je le redis quand c'est bon, c'est bon et quand des mecs motivés et talentueux font le job on ne peut qu’être sous le charme. Là on ne rigole plus avec « The dark ride » mon titre préféré qui me file des frissons à chaque écoute. Un Everest dur à franchir et qui justement échoue car la barre est bien trop haute ! Pas un désastre non plus.
Pour terminer c'est sur une note plus happy que cela se fait grâce à « Take me home » qui permet de finir avec un sourire et c'est toujours ça de pris !

Conclusion : Pour un fan du groupe comme moi mais surtout de la période 94/2000 d'Helloween le projet partait déjà mal, mais force est de constater que même si l’intérêt est parfois très relatif, il y a de bonnes choses, à commencer par la prestation de Rick Altzi. Après j'ai beau chercher je ne trouve pas trop d'autres raisons d'acheter cet opus tant j'ai bien plus envie d'écouter les albums de la citrouille.
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 212 fois