Chronique

ICED EARTH - INCORRUPTIBLE / Century media 2017

S'il y a un mot qui peut s'associer à ce groupe c'est bien celui là : Incorruptible ! Car depuis ses débuts la formation de Jon Schaffer a fait ce qu'elle voulait sans se laisser distraire par quelconques sirènes. Aujourd'hui place à leur dernier rejeton qui j'espère va retrouver plus de verve que son prédécesseur.

Une intro sur fond d'orchestration et de chœurs nous accueille et surtout nous pose dans une ambiance glaçante comme le groupe sait le faire. Par la suite « Great Heathen Army » envoie du lourd ! Du pur Iced Earth avec un Stu à bloc (ça faisait longtemps que je comptais le faire ce jeu de mot pourri) qui rassure quand aux capacités du groupe. Chose confirmée avec « Black flag » qui sent la poudre. Un mid tempo lugubre qui fait froid dans le dos, accentué par les cris perçants de Stu. Oui ça sent la mort et c'est bon comme ça.
Moment de calme avec « Raven wing » qui rappelle fortement celle des 90'. Un titre puissant et empli d'émotion qui se durcit par la suite mais continue à vous prendre aux tripes. Une vraie réussite. Nouveau début calme pour « The veil » qui nous offre une vraie power ballade. Un moment sympathique mais loin des meilleurs du combos.
A la suite « Seven Headed Whore » retrouve du métal du vrai qui bastonne et même rappelle les premiers opus plus Thrash du groupe !! Hum que c'est bon... Vivement de la voir en live !! « The Relic (Part 1) » se veut plus simple et actuel mais fait son boulot sans plus. Pas mauvais juste sans surprise.
Place à l'instrumentale « Ghost Dance (Awaken the Ancestors) », un hommage au peuple indien trop injustement massacré, des plus réussie. Très mélodique et fichtrement bien troussée elle devient une des réussites de cet opus !! La famille c'est très important pour Jon et « Brothers » en est la preuve avec ce titre mélodique et poignant. Un moment au grand cœur mais avec ce qu'il faut de testostérone pour montrer qu'on reste des hommes, des vrais !!
« Defiance » et son gros métal direct nous remet dans le droit chemin. Un titre dans ta gueule qui fait son effet sans en demander plus. Attention place au très grand moment de ce nouvel opus avec « Clear The Way (December 13th, 1862) ». Un mémoire sur la guerre civile mis en musique de façon magistrale !! Une pure tuerie de métal épique qui laisse sur le cul ! Il n'y a que Jon Schaffer pour arriver à faire ceci !! Rien que pour cette chanson ça vaut la peine d'acheter l'album !!

Conclusion : Avec ce nouvel album Iced Earth remet quelque peu les pendules à l'heure. Inspiré, aussi bien agressif que mélodique, il montre bien que Jon reste un sacré compositeur et que son groupe est encore une vraie référence !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 98 fois