Chronique

PSYCHEDELIC WITCHCRAFT - SOUND OF THE WIND / Listenable records 2017

Pour ceux qui trouveront Jared James Nichols trop souple et Night Viper trop vigoureux, Listenable records vous a également déniché un compromis de choix avec ce groupe italien doté d'une chanteuse dont le look annonce un hard rock classique et occulte. Un pied dans le doom, un autre dans le blues-rock, Psychedelic Witchcraft assure une bonne surprise pour cet automne 2017.


La mise en bouche dit une chose essentielle : "le chant n'est pas l'atout majeur du groupe". Maat est un délice instrumental, d'un mystique et d'un farouche à donner la chair de poule. L'esprit traverse l'andalousie, le moyen-orient, et se perd jusqu'au confi du monde, dans le far-west d'Enio Morricone. Viens ensuite le premier tube Lords of the war qui aborde le sujet, intemporel lui, de la stupidité de la guerre. Musicalement, le groupe cache derrière un refrain simpliste un solo et un riff de sortie qui font toute la différence. Musicalement, la chanson raconte une histoire, avec un début, un milieu et une fin sur des tons très différents. Musicalement, c'est comme si La grange de ZZ Top était reprise en version Doom, avec un chant féminin suave et d'une virilité presque masculine.

Une fois cette accroche franchie, les instruments se délient, la musique se complexifie, et les barrières sautent. Il est possible alors de découvrir toutes les nuances de couleurs de ce groupe. J'accroche particulièrement avec les titres énergisant comme Turn me on. Celui-ci sort du lot par son côté très southern, presque une imitation de Godsmack faisant du heavy metal. Immédiat, prenant et tellement roots, ce titre mérite sa place en plein coeur de l'album.

Toutefois, il serait dommage de ne pas profiter des titres les plus softs. Mon coeur de coeur ira à Sound of the wind , son décor de far west et sa profonde mélancolie. Ce sont sur ces titres là que la basse s'exprime le mieux. Cet instrument habituellement si incompris partage l'affiche avec l'unique guitare et c'est parfait comme ça. Si je pouvais, je rajouterais la mienne tiens, un bon coup d'harmonica pour aller avec l'excellent blues de Let me be myself. Ah tiens, je vais faire ça de suite...

Line-up :
Virginia Monti - Singer
Riccardo Giuffrè - Bass
Jacopo Fallai - Guitar
Mirko Buia - Drums

Tracklist :
1)Maat
2)Lords Of The War
3)Wild We Go
4)Sound Of The Wind
5)Turn Me On
6)Rising Of The Edge
7)The Warrens
8)Sin Of Mine
9)Let Me Be Myself
10)Horizons
 
Critique : Weska
Note : 8/10
Site du groupe : Page Facebook
Vues : 43 fois