Chronique

CYLEW - MOT3L / Autoproduction 2017

Si je prends la plume aujourd’hui c’est pour vous parler d’une rencontre fortuite. Mais vraiment. Alors que mon engouement pour le métal revient peu à peu, voilà que l’on m’apostrophe pour me tendre une galette (pas au beurre, je veux dire un CD…)
La pochette m’évoque une ambiance blues rock, et j’aime bien ça. Alors en avant Guingamp et voilà que je lance l’album « Mot3l » de CYLEW.

Alors petite clarification pour les néophytes, le combo parisien/californien en est à son troisième effort, toujours mené par la main de la belle et délicate Lady Cylew, qui a passé quelques temps à Los Angeles et s’est donc inspiré de la poigne du rock US.
Alors musicalement, pour commencer, on oscille entre plusieurs atmosphères, et je dois dire que tout passe. Le groove de batterie sur « Like A Flare » est terriblement addictif. La demoiselle semble être auteur/compositrice et je dois avouer que le talent est là.
Entre les balades que sont « Outer Spaces » et les morceaux plus rock comme « Western Sky », « Take it All » tout le monde y trouvera son compte. Même sur les soli le groupe n’en fait pas des caisses. Il donne ce qu’il faut pour l’atmosphère du morceau.

Et à noter que la prod est parfaitement équilibrée entre propreté et distinction des instruments, mais en gardant un côté authentique qui n’en fait pas des caisses. Chose assez rare pour être souligné en ces temps d’industrialisation à outrance de la musique.

Et le deuxième (et dernier) point sur lequel je voudrais palabrer : le chant. Je suis absolument envoûté par la voix de Lady Crew, chaleureuse, puissante, mélodique. Elle m’a presque arraché une larme sur la belle et mélancolique « Outer Spaces ». Et les lignes de chants sont toutes superbement trouvées. Ça rentre vite en tête et ça y reste ! C’est entraînant ou émouvant, mais ça vous donnera toujours envie de chanter !
Essayez « Like You » ou « Dead or Alive » je vous jure que c’est une leçon !

Bon à part un léger manque de souffle en milieu d’album, je dois avouer que l’album passe en boucle à la maison. Un verre de Jack, une lumière tamisée, « Mot3l » et vous voyagerez plus loin qu’Air France ne pourra jamais vous mener. Un grand merci au groupe pour ça et j’espère à bientôt sur la route.

 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 252 fois