Chronique

ANIMAL DRIVE - BITE / Frontiers records 2018

Ce jeune groupe Croate fut découvert par Jeff Scott Soto, qui a été impressionné par son chanteur. Ayant poussé le label Italien à les signer, nous voici donc en compagnie de leur premier album qui j'espère va être à la hauteur de ses attentes !!

Une intro typique nous ouvre « Goddamn marathon » qui nous offre un métal moderne très proche de ce que peut proposer Soto. La voix de Dino Jelusic est bonne plutôt éraillée mais rien d'exceptionnelle non plus. Une entrée en matière classique, qui ne surprend en rien. A la suite « Tower of lies (I walk alone) » se la joue plus groovy et passe bien. Là aussi classique mais efficace.
« Had enough » se rapproche plus du hard rock année 80, et apporte une touche nostalgique à cet opus plutôt tourné vers le futur. Moment plus calme avec la power ballade « Hands of time » qui ne casse pas trois pattes à un canard et reste dans les standards du genre.
On accélère le rythme sur la dynamique « Lights of the damned ». Un moment qui fait taper du pied mais peine niveau personnalité. Gros riff pour « Time machine » qui propose un mid tempo moderne qui envoie bien.
Place à la vraie ballade « Father » qui malheureusement n'arrive pas à procurer les émotions nécessaires pour ce type de paroles. Avec « Fade away » on a droit à du métal mélodique très US mais décapant !! Un bon point.
Début calme pour « Carry on » une autre ballade certes plus puissante mais quand même ça fait beaucoup, même si ici on a une très belle performance du Dino. On change de registre avec la fun « Devil took my beer again » qui fait décalé dans l'album. De plus elle n'arrive pas à faire son effet.
On termine avec « Deliver me » plutôt puissante et progressive assez bien fichue. Le deuxième bon point de cet opus.

Conclusion : Pour leur premier essai nos Croates auront fait du standard qui certes passe bien, mais manque d'originalité et de persuasion. Pas totalement convaincu, en tout cas beaucoup moins que JSS !
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 200 fois