Chronique

KOBRA AND THE LOTUS - PREVAIL II / Napalm Records 2018

Formé en 2008, le quatuor canadien n’en est pas à son coup d’essai ! Après quatre albums studios Out of the Pit, sorti en 2010, Kobra and the Lotus en 2012, High Priestess en 2014, l’EP Words of Prophets, en 2015 et enfin Prevail I, sorti en 2017, les voici donc de retour avec Prevail II.

Mené par Kobra Paige, le groupe a connu pas mal de changement : de line-up notamment, mais a principalement évolué dans leur style (tout en gardant sa prédominance franchement heavy metal) ainsi que dans le chant, laissant à Paige l’occasion de nous faire découvrir son immense palette vocale !

Et c’est parti pour l’écoute de cet album !!

L’ambiance survoltée de Losing my Humanity laisse présager un album bien énergique. Ce titre a d’ailleurs été mis en ligne sur You tube fin mars, vous pourrez donc vous en faire une idée en attendant le 27 ! Des riffs énervés, des passages dans un style presque oriental, une voix qui envoie du lourd, je pense que les fans de KATL seront ravis de ce premier morceau ! Let me love You est également disponible sur You tube. Ce titre perd peut-être un peu en intensité par rapport au précédent, c’est probablement dû au sujet qui y est traité ! Pas de joli solo sur ce morceau, il semble plutôt avoir été construit autour de la voix de la chanteuse, qui nous fera une sacrée démonstration vocale. Pour le troisième morceau, Ribe, on nous offre un petit interlude de guitare acoustique de deux minutes, avec en fond un chant d’oiseau. Avouons que c’est franchement relaxant ! Le quatrième morceau My Immortal, sonnera plus lourd, tout en étant paradoxalement emmené par un chant très clair, à la limite du lyrique. Le tout nous donnant un mélange particulièrement puissant ! Retour sur un son plus énervé avec Fallen Empire. Bien que KATL ait indéniablement fait le choix de mettre le chant en avant, ce combo est également composé de trois très bons musiciens et ce morceau nous le prouve bien ! Et je dirais même qu’il était temps… parce qu’on en est quand même à la moitié de l’album … Heartache est d’une ambiance plus légère, avec tout de même un saisissant petit solo. Morceau bien sympa, mais je n’accroche pas plus que ça… Et ça sera un début bien gras pour Velvet Roses, presque du stoner même ! Un titre bien pêchu et brut ! Le contraste entre ce morceau et le suivant Modern Day Hero est frappant ! Le chant y est beaucoup plus grave et le duo guitare/basse plus « électrisant », moins « lourd » et nous laisse voir une autre facette des musiciens et de la chanteuse ! Ah ! On retourne sur du heavy avec You’re Insane ! Avec ses riffs rigoureux et son solo incisif, voici un titre bien « couillu » ! White Water est bien plus calme … mais tellement plus sombre ! Pour la première fois depuis le début de cet album, on y sent une certaine souffrance et beaucoup d’émotion transmise ! Une bien jolie chanson ! Quel choix surprenant de faire une reprise d’un vieux tube datant de la fin des années 70 : The Chain (Fletwood Mac cover) ! Cette reprise en est d’ailleurs tout aussi surprenante. A tel point qu’on peine à reconnaître le morceau. Cela dit… j’avoue préférer cette version à l’originale ! Et pour terminer, le groupe a décidé de nous offrir une version acoustique du deuxième morceau de cet album : Let me love You. Ambiance calme, chant « aérien », voilà un final tout en douceur.

Conclusion : Personnellement, j’apprécie quand il y a une certaine équité entre le chant et les musiciens et honnêtement, ce n’est pas l’impression que j’ai sur cet album. Kobra and the Lotus est composé de trois musiciens talentueux, mais je les trouve malheureusement trop en retrait. Certes, la voix de Kobra Paige est vraiment incroyable, mais je trouve dommage de faire autant d’ombre à ces musiciens…
 
Critique : Anais
Note : 5.5/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 432 fois