Chronique

KATAKLYSM - MEDITATIONS / Nuclear Blast 2018

Bon il paraît qu’il vaut mieux tard que jamais… Et ben c’est vrai. Après plus de 20 ans d’existence KATAKLYSM est toujours au sommet de la chaîne alimentaire. Les Canadiens ont su forger un death metal racé que j’ai grandement apprécié avec ce nouveau cadeau « Meditations ». Alors est-ce l’âge de raison ? Peut-être bien !

Dès le premier morceau « Guillotine » je prend une baffe monstre ! Putain cette brutalité totalement maîtrisée me file des frissons ! Et le morceaux n’en est pas moins mélodique à sa façon. Et oui le death à la Nile ou Dying Fetus je peux pas. C’est ma limite. Non là tout est accessible et pourtant très rentre dedans !
Ça me fait toujours bizarre d’entendre Maurizio ne pas chanter sur le monde romain mais j’adore !
Alors bien sûr l’album, composé de 10 morceaux, fait honneur à l’héritage du groupe, et là les morceaux sont courts, impactant, un vrai coup de point dans la face !
Que ce soit les deux extraits diffusés par le groupe « Outsider » (énorme!!!) ou « Narcissist » ça envoie du très lourd! Technique, violent, mélodieux, une recette parfaite et totalement maitrisée!

Mais le groupe casse un peu ces codes de brutalité avec quelques passages plus posés (et très court soyons honnête), comme certains breaks sur « The Last Breath I’ll Take is Yours » ou même le plus mid tempo « And Then I Saw Blood »
La prod est très bonne et donne de très bons ressentis, notamment sur les énormes blasts de Mr Oli Beaudoin. La lourdeur des riffs comme sur « What Doesn’t Break Doesn’t Heal » est tout juste énorme.
Les compositions sont assez variées pour ne pas ennuyer l’auditeur. D’une manière générale ça oscille entre passages plus speed techniques et passages plus pesants qui feront mal aux cervicales.

Les Canadiens offrent ici leur meilleur travail. J’ai essayé les albums précédents et n’ai pas trouvé cette unité et cette qualité d’écoute. De plus leur passage au Hellfest a mis de grosses baffes donc c’est signe que c’est bon.

Assez difficile pour moi de bien expliqué ce que j’ai ressenti sur cet album. Je vous conseille donc de l’essayer et/ou de l’acheter, vous en aurez pour vos deniers ! Et je terminerai sur les mots justes du début d’album : « For evil to triumph it only takes god men to do nothing ».



 
Critique : SBM
Note : 8.5/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 578 fois