Chronique

TREAT - TUNGUSKA / Frontiers records 2018

Nos Suédois reviennent vers nous pour nous présenter leur nouvel album, suite de la trilogie entamée avec 'Coup de grâce'. Une trilogie de hard mélodique de haute volée qui va se clôturer sous vos yeux.

On se lance à l’assaut avec « Progenitors » qui pose de bonnes bases avec ce titre remuant et fédérateur. Un début fort prometteur vite suivi par la joyeuse et pop « Always have, Always will » qui met l'ambiance et te fait chanter à tue-tête avec la banane.
C'est toujours dans une émotion happy que cet opus se poursuit avec « Best of enemies » à qui je trouve des faux airs de The Poodles. On calme un peu le jeu avec le mid tempo « Rose of Jericho » véritable pépite de hard mélodique ! Pour le moment c'est bien un sans faute que voilà !!
Avec « Heartmath city » le groupe nous propose du plus conventionnel qui ne casse pas des briques. Pourvu que ce ne soit pas le début de la fin... « Creep » va être notre réponse et elle ne tranche pas suffisamment. Un bon morceau enjoué et remuant mais pas assez personnel.
« Built the love » se la joue mélodique à souhait et embaume d'un doux parfum votre journée. Oui le groupe sait y faire dans ces moments-là. Grosse guitare pour « Man overboard » un mid tempo Heavy qui change un peu et laisse quelque temps le côté gentil.
D'ailleurs « Riptide » reprend cette bonne humeur avec un titre simple mais efficace qui donne le sourire juste avant que n'arrive la ballade « Tomorrov never comes » qui respire déjà bien moins la joie. Un doux moment mélancolique réussi.
« All bets are off » envoie des pieds pour nous consoler et redonner espoir. Essai garanti !! « Undefeated » finit en beauté cet album plein de bonnes vibrations. Parfait pour cette période.

Conclusion : Treat conclut comme il a commencé fort bien avec un opus de haute volée qui fait largement le boulot et vous laissera la pêche toute la journée !! Du bonheur en musique !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 149 fois