Chronique

RAVE THE REQVIEM - FVNERAL [SIC] / Out of Line 2018

Je confirme que la vie réserve son lot de surprise… Le dernier en date c’est RAVE THE REQVIEM. Flash-back : je regarde mon Instagram sans rien demandé à personne et là une suggestion avec une vidéo m’est proposée… Je me dis « Bah pourquoi pas, la vidéo avec des dessins religieux ça fait métal, essayons ». Il s’agissait de « Ghost Royale ».
Les lignes de chant féminin entendu m’ont tout de suite donné envie d’écouter le reste. Je passe d’extrait en extrait et décide d’acheter l’album « Funeral [sic] »… Et voilà ce que j’ai découvert :

Déjà ce groupe, suédois, créé et entretenu par Filip Lönnqvist  «  THE PROPHET » en est à son troisième effort. Après le départ de la chanteuse Carola Lönnqvist « THE HOLY MOTHER », la groupe recrute Jenny Fagerstrandh «THE SERAPH » et elle, je l’aime beaucoup !
Le groupe verse dans du metal indus très accès électro avec une dualité chant masculin / chant féminin.
L’intro et titre éponyme est clairement électro avec cette voix synthétique. Ce fait restera tout au long de l’album : le chant de Filip restera synthétique. Ce qui apporte une vraie sincérité au groupe là où certains mettent un peu d’électro pour faire genre.
Déboule ensuite « Skydweller » et là c’est la claque. Le duo électro / chant féminin marche au poil, la chaleur de la voix de Jenny et les lignes de chant absolument somptueuses opèrent à merveille ! Et il en sera de même pour « Saint Jvdas » et « Are Yov Happy Now Fidelio ? » qui vous péteront les cordes vocales en live, dans votre voiture, sous la douche, bref où vous chantez !

On m’a dit « C’est du Amaranthe quoi... » FAUX !! Amaranthe n’a rien à voir. Les deux derniers m’ont déçu, sont trop pop et mièvres, avec Elize qui fait trop de vocalises. Ça fait POP metal et pas METAL pop. Oui ici avec RAVE THE REQVIEM on a des rythmiques assez simples, mais burnées quand il le faut comme sur « Ovtnumbered », des orchestrations poussées sur « Illvminate Me ».
La force de cet album est là : être efficace, avec des lignes de chants, je répète, nickel à chaque chanson ! Sur « Ghost Royale », avec du growl qui passe bien en bonus ou la ballade « Horizon », il n’y a pas un couplet ou refrain à jeter ! L’électro fait partie de l’ADN du groupe sans être trop prononcée mais le faite que la voix soit toujours synthétique apporte une sincérité que je respecte.

Niveau guitare, technique musicale on est pas sur du DreamTheater ou Symphony X je sais… Mais ce n’est pas ce que cherche le groupe visiblement. Leurs chansons sont puissantes, prenantes et chantantes ! Je le redis mais putain le chant de Jenny j’adore ! Une voix chaleureuse comme celle de Inga de Van Canto ! Elle porte l’album ! Je regrette juste un peu que le chant guttural soit aussi en retrait par rapport à ce qu’ils ont fait sur l’album précédent « The Gospel Of Nil ». Mais bon ça fait trois semaines que je me tape cet album et ça passe toujours aussi bien !

Par contre je n’ai pas assez de connaissance ou de recul pour vous éclairer sur l’image du groupe avec le concept religieux. Tout ce que je sais c’est qu’en une semaine j’en suis à
écoutes, que c’est toujours bon et que j’ai depuis longtemps pas pris autant de plaisir à chanter dans ma voiture ! Donc merci à THE PROPHET et THE SERAPH pour cette découverte et à bientôt en live j’espère !
 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Facebook Officiel
Vues : 250 fois