Chronique

PUPPY - THE GOAT / Spinefarm Records 2019

Jeune trio Londonien, Puppy vient de sortir son premier album, « The Goat ». Ces jeunes gens disent être tout à la fois fans de Black Sabbath, de la pop-punk à la Weezer ou de la pure pop britannique à la Teenage Fan Club et cela s'entend. « The Goat » est un album où les rythmiques sont lourdes mais les harmonies vocales digne de celles des Beach Boys.

Le morceau qui ouvre le disque, « Black Hole » est une vraie merveille pop et l'on s'étonne de voir un groupe aussi jeune posséder une telle maîtrise musicale. L'album varie tout au long des plages qui le composent entre son metal et énergies pop dans un équilibre et une balance savamment dosé. Il n'y a qu' à voir le second morceau de l'album, « Vengeance » qui réussit avec subtilité à marier riffs acérés et pop sophistiquée pour s'en convaincre. Le propos peut parfois être plus lourd et là encore Puppy fait des merveilles.

« Entombed » est un titre bien puissant à la rythmique quasi doom et cela fonctionne à merveille. Le groupe montre tout son éclectisme musical tout au long de ce premier opus car non content de marier à la perfection pop et metal, un mariage pourtant délicat, il s'aventure également vers d'autres territoires musicaux comme sur ce très réussi « World Stand Stills » qui rappelle le heavy metal 80's à la Mötley Cruë et qui possède un refrain addictif comme savait le faire Kiss durant ses heures de gloire. On entend aussi du grunge sur ce disque comme sur « Handlebars » à mi chemin de Nirvana et de Soundgarden. Nul doute que ces trois garçons soient de grands fans de musique et que leur discothèque regorge de trésors. Il n' y a pas un morceau inférieur à un autre sur ce premier essai vraiment intéressant et passionnant de bout en bout.

Nul doute qu'avec cet album, Puppy va rapidement conquérir un public très large car leur metal alternatif est toujours prenant. Dans un genre qui vire souvent vers le commercial, eux en puristes musicaux qu'ils semblent être ne font pas de compromis et c'est la grande réussite de cette galette. Un disque qui enchante l'auditeur du premier au dernier morceau.
 
Critique : Pierre Arnaud
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 97 fois