Chronique

ROYAL TUSK - TUSK II / E1 Music 2019

Troisième album des canadiens, mais premier réellement mis en avant, Tusk II débarque en Europe avec quelques mois de retard par rapport à sa sortie nord américaine. Par ailleurs, ne cherchez pas un éventuel album Tusk I, il n’y en a pas.

Avec cette pochette très proche de l’univers Kill Bill de Tarantino on pourrait s’attendre à un album assez farfelu dans le sens où ça pourrait partir un peu dans tout les sens tout en respectant une certaine trame unificatrice pour ces dix morceaux.

Acte I: La trame.
Cette dite trame est tenue par l’aspect musical façonné garage rock très orienté mainstream. Certes Daniele a une voix qui porte et qui est bien nasillarde, donnant une pèche supplémentaire à la musique, mais l’on sent que tous les titres sont formatés pour le grand public, et éventuellement apparaître dans des des films, un peu comme leurs compatriotes Nickelback l’a largement fait sur une certaine période (avec par exemple leur titre Burn It To The Ground dans Transformers 2).

Acte II: La musique
On parlait d’ensemble mainstream et effectivement cet album bien qu’il se laisse écouter sans difficulté, il manque ce quelque chose pour avoir quelque chose d’original. En effet, on est ici dans un mélange de Nickelback niveau dynamique mais avec le manque de puissance du dernier album de Good Charlotte par exemple. Le tout étant très bien produit, mais voilà il manque l’étincelle pour faire ressortir une réelle envie de devenir accroc à cet album et à sa musique.

Acte III: La conclusion
Un album intéressant qui effectivement permet au groupe de part son approche généraliste et bonne pour les adolescents et jeunes adultes, de se faire découvrir sur les ondes radios (principalement nord américaines) mais qui risque de ne pas forcément captiver l’auditeur européen plus difficile et plus compliqué en soit. Sans parler de la pochette qui n’attire pas vraiment l’attention.
Il y a certainement encore beaucoup de travail à faire à ce jeune groupe afin qu’il puisse percer à moins qu’un coup de pousse d’Hollywood ne se fasse en intégrant un de ces morceaux dans un teen movie par exemple.
Affaire à suivre…
 
Critique : Lionel
Note : 6.5/10
Site du groupe : Page Facebook du groupe
Vues : 116 fois