Chronique

MARK MORTON - ANESTHETIC / Spinefarm 2019

Voici l'album solo du guitariste de Lamb Of God. J'avoue perso ne pas être un bon agneau car le groupe ne m'a jamais plus intéressé que ça. Mais la liste des invités à titillé ma curiosité. Donc allons voir de quoi il en retourne.

On commence par le titre qui a fait le plus parler « Cross off » et le regretté Chester Bennington (Liking Park) qui nous offrent un très bon titre remuant sur lequel notre homme donne de la voix comme il faut ! Une bien bonne entrée en matière suivie comme son ombre par « Sworn apart » un peu dans le même style mais cette fois avec Jacoby Shaddix (Papa Roach) qui là aussi fait le job sans sourciller.
Une guitare acoustique et une ambiance calme arrivent avec « Axis ». Un petit esprit country sort de là tout comme la voix plutôt caverneuse et inquiétante de Mark Lanegan (Queens of the Stone Age). Un changement de registre bien senti qui montre que Mark a cherché d'autres terrains de jeux !! Place à « The never » qui va être d'un autre acabit avec le géant Chuck Belly (Testament). Oui ici ça lorgne vers le Trash qui déboîte sévère et la voix fait tout le reste !!
« Save defiance » arrive et nous offre un titre plus doux avec le génial Myles Kennedy. Une sorte de Alter Bridge qui surprend mais rend très bien et poursuit les aventures de Mark et ses amis. Perso j'adore ce titre (avec un Myles si irrésistible comment ne pas succomber!!??). Par contre « Blur » n'a rien à voir avec un hommage au groupe de pop Britannique des 90', non ici c'est un Mid tempo aux relents sudistes avec Mark Morales (Sons Of Texas). Un titre étrange mais qui pose une ambiance glauque qui ne laisse pas indifférent.
« Back from the dead » et Josh Todd (Buckcherry) reviennent vers le hard rock pour un résultat fort réussi. Ça déboîte à fond les ballons et ça file la pêche !! Puis « Reveal » et l'artiste Naeemah Z. Maddox prennent le relais avec une ballade calme de chez calme. Un changement total de style mais surprend mais passe bien.
« Imaginary days » chanté par Mark hymself arrive et livre un bon moment de rock/métal, qui passe plus que bien et montre une voix convenable. On termine avec « The Truth Is Dead » et un duo intéressant entre Randy Blythe (Lamb Of God) & Alissa White-Gluz (Arch Enemy). Un titre qui oui se retrouve dans la veine de son groupe et qui envoie du lourd. Une sorte d'apéro pour le futur album du groupe !

Conclusion : Pour son 1er album solo Mark Morton à l'instar d'un Slash s'est fait plaisir et cela s'entend. 10 titres qui nous font voyager au grès de ses envies et de ses invités tous bien intégrés qui font passer un très bon moment. Voilà une bonne surprise.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 64 fois