Chronique

XENTRIX - BURY THE PAIN / Listenable records 2019

Sombrer dans l'oubli et revenir 23 ans après pour un baroud d'honneur, pour une dernière chance. Xentrix est un groupe pionnier de la scène thrash metal brittanique qui n'a pas survécu au tournant des années 90. Jouer les suiveurs, du black album de Metallica d'abord avec Kin en 1992, du groove de Pantera ensuite avec Scourge en 1996, l'a littéralement tué. Le quatuor a retenu la leçon, retour aux sources..

D'ailleurs, l'artwork montre bien le personnage de For whose advantage, l'album sorti en 1990 soit avant que le groupe parte en sucette avec les deux albums précédemment nommés. Un touche de modernité sur le design certes, mais sur le papier et dans les grandes lignes, Xentrix envoi un thrash retro. Point.

Et il le fait bien. Tout d'abord parce qu'il a enfin trouvé sa voix. Son chanteur historique Chris Astley, qui, tout à fait entre nous, a une voix de casserole, est remplacé par Jay Walsh qui est parfait dans le genre. Aucune place pour le chant clair, ni pour le growl. Du thrash fidèle à ses racines. La production est également à la hauteur, capable de donner un bon lifting à la guitare tout en laissant la place à la basse. Et ce dernier point est toujours signe de qualité. Au sommet, les solis sont au-dessus du lot, mêlants efficacité et sauvagerie, sans oublier ça et là, les quelques spécificités du heavy britannique #jeuàdeuxguitares.

Les défauts de Bury the pain résident dans les classiques du genre, entre prévisibilité et répétitivité des mélodies et des structures. Il s'affilira ainsi moins avec du Power Trip, que du Kreator, Testament ou encore Death Angel. Pourtant, la deuxième partie de l'album compense avec des morceaux moins standards et surtout plus modernes comme le très groovy The one you fear, ou tout simplement en envoyant de la grosse bastos à la limite du death, comme sur le final Evil by design.

Les groupes de thrash écoutables sont rares quand on aime pas le thrash, et il faut reconnaître que Xentrix a trouvé la juste dose pour se refaire une place dans le métal extrême. Si le rendu en live est à la hauteur des promesses de Bury the pain, alors le groupe est reparti pour un tour !


Line-up
Jay Walsh - Chant/Guitare
Kristian Havard - Guitare
Chris Shires - Basse
Dennis Gasser – Batterie

Tracklist
1)Bury The Pain
2)There Will Be Consequences
3)Bleeding Out
4)The Truth Lies Buried
5)Let The World Burn
6)The Red Mist Descends
7)World Of Mouth
8)Deathless And Divine
9)The One You Fear
10)Evil By Design

Date de sortie
07/06/2019

 
Critique : Weska
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 143 fois