Chronique

EXCALION - EMOTIONS / Scarlet Records 2019

EXCALION – Emotions- Scarlet Records – date de sortie le 27 septembre 2019

Le 27 septembre sortira Emotions du groupe de Power Metal finlandais Excalion et on sait que les pays nordiques maîtrisent plutôt bien ce style !

Le groupe formé en 2000 en est à son cinquième opus, succédant ainsi à Primal Exhale (2005), Waterlines (2007), High Time (2010) puis Dream Alive en 2017.

Une chose est sûre, l’artwork de cette pochette empli de délicatesse et de poésie appelle au voyage, alors laissons-nous guider.

Trust pose clairement la dynamique de cet album, un titre énergique porté par des musiciens grisants et un chant puissant ! Les premières notes au synthé de Sunshine Path annonce un morceau de la même trempe que le premier. Ce ne sera semble-t-il pas un album à écouter au calme, au coin du feu, il est plutôt là pour contrer la morosité de la rentrée et te donner la pêche. Lost Control amené par son duo guitare/batterie est quant à lui plus agressif, ce qui apporte un côté différent et empêche de décrocher. Changement d’ambiance encore pour Solitude, à l’atmosphère plus morose et « chargée », avec son premier couplet calme et posé puis totalement survolté ensuite ; puis perturbé encore par le combo synthé/guitare, entraînant une certaine lourdeur. Les premières mesures de Nightmariner et son chant plus grave, portent plus de malsanité encore à ce titre. Ce groupe sait définitivement jongler avec les émotions sans faire redescendre l’énergie voulue. The Golden Horde est plus doux, avec ses chœurs lors des refrains et son solo de guitare, ce qui créé une profondeur supplémentaire ! I left my heart at home débute par un délicieux piano et un chant presque aérien, un petit interlude de douceur avant de retourner de le style qui caractérise Excalion. The Mercy Racers reste dans la lignée des précédents titres, sans toutefois se détacher du lieu. Callsigns, par contre, est bien plus pointu et entraînant, on y sent plus de « performances » des musiciens et c’est bien agréable ! On termine par la « bonus track » Deep Water, un morceau qui sonne plus gras, avec un synthé à la limite du symphonique (il est vrai que la frontière est mince), pas de prise de risque non plus sur celui-ci, la différence sera le nombre considérable de solis…

Conclusion : Il est vrai qu’apporter du renouveau dans le Power Metal est assez compliqué, le style ne s’y prêtant pas forcément. Cependant, lorsque des groupes ont vingt ans d’expérience comme Excalion, on pourrait espérer une petite audace de temps à autre. Ce ne sera malheureusement pas le cas sur Emotions. Malgré cela, il est plutôt agréable à écouter, bien construit et efficace, avec signalons-le, une très bonne production.
 
Critique : Anais
Note : 6.5/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 112 fois