Chronique

KXM - CIRCLE OF DOLLS / Frontiers records 2019

Dire que j'attendais une suite de ce formidable trio est un doux euphémisme tant son deuxième album est une tuerie tout simplement. Alors évidement j'ai envie de savoir où nos trois génies de l'impro vont nous mener cette fois !! Prêts pour le voyage !!??

On débute par le premier single « War Of Words » qui reprend là où en en était. Un bon hard rock sur lequel le talent de chacun des protagonistes est mis en évidence. Une bonne entrée en matière suivie par « Mind Swamp », un mid tempo au riff puissant et à l'ambiance inquiétante. Un titre qui malheureusement s’étire un peu trop en longueur.
La title track arrive avec un petit esprit cool. Un moment aérien sur lequel les percussions sont bien mises en avant. Encore un changement d'esprit en trois titres. On calme avec le jeu avec « Lightning » très ambiante et jazzy qui surprend son monde. Ce qui est un peu dommage avec cela c'est que sans remettre en question le talent du groupe ou bien la qualité des compos on a du mal à rester accroché à cet ensemble trop hétéroclite. On retrouve du rythme avec la rock « Time Flies » qui fait taper du pied et met en avant un très bon solo lumineux de l'ami Lynch !
Le mid tempo « Twice » apporte une petite touche blues bien sentie. Un moment plein de feeling avec ses chœurs et bien sûr un Doug Pinnick qui malgré ses 70 ans respire la classe plus que jamais !! J'espère qu'avec « Big As the Sun » on va rester sur la bonne lancée. Il semblerait que oui avec un hard funky enjoué, qui fait un effet bœuf ! Décidément quand ces 3 là composent ensemble on ne sait pas à quoi s'attendre mais le résultat est toujours surprenant.
« Vessel of Destruction » arrive en mode tribal, avec une fois de plus des percussions bien en avant et un esprit jungle bien vu. Encore du bon ! On sent que le groupe ne stagne pas dans ses réussites. Un peu d'acoustique pour « A Day Without Me ». Une ambiance folk et intime qui fonctionne à merveille avant que George ne s'énerve sur les refrains pour notre plus grand plaisir. Une petite sucrerie que voilà !!
Un peu de calme malsain avec « Wide Awake » qui là aussi prend du rythme sur un refrain simple mais efficace. Un titre étonnant mais attachant avec ses changements d'ambiances distinctes. On revient à du plus direct avec « Shadow Lover », qui ne va pas droit au but mais reste lancinant et attractif ! Un peu dans la même veine la puissante « Cold Sweats » débarque et fait le ménage ! Un titre qui ne laisse que peu de place au doute. On termine avec « The Border » une ballade avec un esprit Pink Floyd ? Pas vraiment, plutôt un mid tempo groovy avec un esprit Soul et de la bonne humeur.

Conclusion : on ne peut pas dire que cet album corresponde à ce que j'attendais, mais il a au moins réussi à faire avancer les choses en proposant des nouveautés et en étoffant la musique de nos trois magiciens. Très certainement le but de ce projet, avancer coûte que coûte en explorant plein de possibilités sans se soucier du qu'en dira-t-on, et ça aujourd'hui c'est bien trop rare !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 66 fois