Chronique

FLYING COLORS - THIRD DEGREE / Mascot records 2019

Voici enfin le 3ème opus de notre super groupe de rock progressif, ce qui me réjouit au plus haut point. Un grand moment de musique à venir j'en suis persuadé.

On commence fort avec « The loss inside » qui permet de retrouver le style du groupe qui a su se construire au fil des ans. On notera qu'on retrouve ici un esprit plus rock qui manquait un peu sur le deuxième opus. D'entrée l'arme secrète Casey Mcpherson en met plein les yeux, quel formidable chanteur ! Musicalement le groupe est vraiment en osmose et les joutes musicales entre Steve et Neal Morse sont fabuleuses !! Place au premier single avec « More » qui démontre bien que le groupe a tenu à être plus dur. Un très bon moment qui nous prouve encore que ces 5 là savent faire de la grande musique ensemble.
On poursuit avec « Cadence » qui rythme notre opus, avec ici plus de douceur. Un vent frais qui fait du bien mais n'en oublie pas les hauts moments progressifs. A noter un jeu tout en subtilité de Steve Morse, juste exquis. A la suite « Guardian » apporte un peu de groove dans un écrin folk, fort agréable. Une énième preuve que le groupe peut tout se permettre et que cela fonctionne à merveille.
On se laisse porter par les quelques jolies notes de « Last train home », un titre épique qui se lance doucement avant de monter en puissance et en émotion. Du pur rock progressif comme on l'aime. Les ambiances folks à la Led Zeppelin sont un vrai régal ! Un peu de funk groovy façon Toto avec « Geronimo », qui a encore une couleur différente, et à nouveau réussit son coup. L'inspiration fut vraiment plus que présente lors de la conception de cet album !!
Place à la ballade « You are not alone » qui est d'une beauté subjuguante. Portée par un Casey tout en douceur et émotion, à la manière d'un Jeff Buckley, il nous porte vers des sommets intenses. Il faut bien reprendre ses esprits et « Love letter » va nous y aider. Une petite sucrerie à la Beach Boys qui étonne mais file la banane avec ses harmonies vocales enjouées ! Un rayon de soleil très chaleureux !!
On termine avec la deuxième grande pièce progressive « Crawl », qui elle aussi débute plutôt doucement même si son esprit est bien plus rock, pour nous livrer une grande pièce de musique crée par de véritables virtuoses.

Conclusion : avec ce nouvel opus Flying Colors confirme ses qualités et les renforce dans un album plus varié tout en étant plus cohérent. Le meilleur des deux mondes pour un projet haut en couleur qui est vraiment remarquable !
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 63 fois