Chronique

APOCALYPTICA - CELL-0 / Silver Lining Music 2020

Définition
Cell-0 : « Cell-0 représente le noyau de toute chose. Pour nous c’est une particule qui symbolise l’essence de tout. Ce qui veux dire c’est de là que toutes les choses proviennent et aussi où elles se terminent… »
Voilà comment Eicca Toppinen , violoncelliste et membre fondateur du groupe, présente ce nouvel album et neuvième album studio du groupe.

Cette idée d’origine de toute chose a servi au groupe pour retourner à ses origines, en 1993, où tout était cent pour cent musical, loin par exemple des deux derniers albums 7th Symphony et (le très bon) Shadowmaker qui avaient un / plusieurs chanteurs. Un album donc instrumental, faisant ressortir toute l’essence musicale, l’ADN de leur compositions, l’envie de se retrouver.
Avec toutes ces informations reçues, on peut se demander se que le groupe va nous offrir. Deux options s’ouvrent à nous:
Un album bien travaillé, pointu qui pourrait freiner l’auditeur de par sa complexité
Un album travaillé, mais plus ouvert et peut être plus mainstream (comme malheureusement pas mal de groupes le font actuellement) pouvant au final dérouter le fan et le faire délaisser le groupe.

Avec neuf pistes, on se dit que le groupe est allé à l’essentiel, concentrant son énergie comme il le faut tout en gardant leur fougue.
Sans grande surprise, les deux / trois premières écoutes sont un peu déroutantes dans le sens où il y a tellement de choses à écouter, découvrir, digérer, disséquer… que l’on a l’impression que cet album est chateau fort quasi impénétrable. Ce qui fait la différence, c’est qu’au delà de cette sensation d’irréductibilité, on a ce sentiment de chaleur et d’envie d’évasion, qui nous incite à prolonger les écoutes pour pénétrer pleinement cette forteresse et accéder au noyau même de ce neuvième opus.
On ressent cette harmonisation des titres, s’enchainant parfaitement, alliant complexité et technicité histoire de nous faire adhérer à ce noyau une bonne fois pour toute.

Alors oui, ce Cell-0 est tout simplement surprenant et de haute volée. En soit, si vous aimez la musique de virtuoses agrémentée de pointes de folies, mais en même temps le metal planant tout en ayant envie d’évasion: foncez ! Autant le dire: Apocalyptica fait une entrée fracassante pour cette nouvelle année / nouvelle décennie.
 
Critique : Lionel
Note : 9/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 197 fois