Chronique

MARS RED SKY - TASK ETERNAL / Listenable records 2019

Mais où et donc Mars Red Sky ? Après des mois à suivre de près ce trio français sur les réseaux, l'exploit fut réussi de passer quand même à côté de cet album tant attendu. Rattrapons ce reliquat de 2019 avec pour commencer quelques mots clés, parce que les hashtags, y'en a marre : Bordeaux, la ville, pas le vin, Stoner Psychédélique, Quatrième album en enfin top10 2019.

Alors pourquoi ce fût aussi long de se lancer dans ce billet ? Et bien tout simplement parce que devant la déception, le mieux à faire est de se taire plutôt que faire le hater. Laissant un sentiment de Face B, sinon extension d'Apex III, aux premières écoutes, il fallait mûrir le sujet. Accepter l'album pour ce qu'il est, puis savoir créer un climat propice à l'écoute de ce genre de musique.

Task Eternal est bien une continuité de ces prédécesseurs. La patte est resté intacte. Lourd, lent à crever, et alimenté au fuzz sursaturé de la guitare, la musique couplée au chant angélique de Julien Pras restituent bien l'univers space du groupe. < i>Crazy Hearth qui s'écoute très facilement pourrait tout aussi bien se situer sur Stranded in Arcadia, pour autant que la production soit aussi propre.

L'apport de ce nouvel opus est une profondeur, de la richesse dans les détails de la production, et une maîtrise de l'espace-temps musical qui tombe dans le registre de la musique de film ou de pub. Un ressenti amplifié par des phases instrumentales particulièrement longues, quand ce ne sont pas carrément deux titres qui y seront consacrés. Le vrombissement permanent de la basse couplé au fuzz/wah-wah de la guitare sont addictifs et les compositions sont hypnotiques. Ainsi, chaque fois que je presse le bouton pause, je me demande ce que je fais là, et chaque fois que je mets lecture, je me délecte quelques instants de ce bonheur.

Le stoner poussé à un tel niveau pose réellement la question de l'effet recherché par les musiciens. Non mais écoutez l'introduction de Collector, sérieusemen,t ! Est-ce une comptine pour aldulte, une balade, une thérapie d'hypnose, un somnifère ? Toujours est-il qu'une écoute attentive saura apporter des sensations uniques, des vibrations pour être précis, pour une expérience qui ne peut pas laisser indifférent.

Mais où et donc Mars Red Sky ? Après des mois à suivre de près ce...

Line-up
Julien Pras - chant, guitare
Jimmy Kinast - chant, basse
Mathieu Gazeau - batterie

Tracklist
1) The Proving Grounds
2) Collector
3) Recast
4) Reacts
5) Crazy Hearth
6) Hollow King
7) Soldier On
8) A Far Cry
 
Critique : Weska
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 37 fois