Chronique

OZZY OSBOURNE - ORDINARY MAN / Epic 2020

Et bien cela fait quand même 10 ans que le Prince of darkness n'a pas sorti d'album studio !! Et donc le voici à 71 ans avec son 12ème opus composé et produit par Andrew Watt (California Breed, Post Malone, Justin Bieber) qui s'occupe aussi de la guitare. Allons donc voir ce que notre Légende nous a pondu.

On commence avec « Straight To Hell » qui envoie pas mal avec son bon riff et les gimmicks du père Ozzy. Une entrée efficace mais pas très personnelle. Début calme pour « All My Life » qui fait déjà retomber la pression. Heureusement que la suite se veut plus Heavy. Un bon titre qui là encore fait son effet sans forcément arriver à vraiment trouver un rapport avec le Ozz.
Re début calme avec « Goodbye » qui pose une ambiance sombre avant de continuer dans une sorte de sous Black Sabbath sans envergure. La petite accélération est trop évidente même si elle fait son effet, mais ça sent le formaté à fond, dommage : où est passée la spontanéité !? Place au single « Ordinary man » avec Sir Elton John en invité de luxe, pour un joli moment calme mais bien foutu. à noter un solo de Slash tout en retenue comme l'homme au haut de forme sait très bien les faire.
Après ce petit moment de douceur place à du plus dur avec « Under The Graveyard » qui malheureusement débute là encore de manière calme ! Un aspect redondant qui lasse à force !! On semble retomber à l'époque Ozzmosis mais la qualité en moins ! Bref on s'emmerde un peu ici...
j'espère que « Eat Me » va remettre les pendules à l'heure !! Cela semble le cas avec son riff dans ta gueule. Une fois de plus c'est pas mauvais et ça fonctionne mais il manque un je ne sais quoi pour être réellement meilleur. « Today Is The End » arrive dans un mid tempo mélodique mais qui me plaît, avec son joli refrain quelque peu mélancolique. Dommage que la partie solo sonne si à coté de la plaque.
On lâche rien avec « Scary Little Green Men » à nouveau sur des rivages calmes avant un refrain énergique bien envoyé. Un titre qui fonctionne avec un Ozzy ultra convainquant. Il faut dire que notre papy à encore la rage et l'énergie et ça c'est bon !!
Place à « Holy For Tonight » une ballade à la Beatles dont on sait que Ozzy raffole et qui fonctionne malgré son coté décalé. On poursuit avec un « It's A Raid » très rock très énervé et sans fioriture qui voit en invité Post Malone, pour un échange de bons procédés. Plutôt surprenant car semble sortir de nulle part mais au final on aurait presque aimé plus de titres de cette trempe.
Pour finir je ne sais pas pourquoi Ozzy s'est senti obligé de nous caser le «  Take What You Want» de Post Malone & Travis Scott dans lequel il apparaît. Peut être, un début de sénilité ! Pas que le titre soit mauvais mais ça n'a rien à faire ici !!

Conclusion : pour son nouvel et peut être dernier album (vu l'état de santé de notre homme ces derniers temps) on peut dire, qu'Ozzy a produit du spontané qui fait son effet mais si on approfondit, ça sonne creux. Bref loin d’être le meilleur mais pas non plus une bouse totale ! A 71 ans notre légende devrait penser à raccrocher car s'il fait encore illusion en studio ce n'est plus le cas en live. Après 50 ans de bons et loyaux services on ne t'en voudra pas !
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 127 fois