Chronique

WE SELL THE DEAD - BLACK SLEEP / Ear music 2020

Après un premier opus au concept plutôt étonnant, qui m'a agréablement surpris, le nouveau groupe de Niclas Engelin (In Flames) revient nous offrir une suite, qui je dois dire me titille sérieusement. Allons voir cela de plus près !

On commence tout doucement avec guitare acoustique et voix pour « Caravan ». Rapidement la guitare électrique prend place pour un mid tempo puissant avec quelques effluves orientales. Qu'il est bon de retrouver la voix d'Apollo Papathanasio. Une entrée en matière sympa. « Across the water » prend le relais avec plus de rythme. On note que le groupe a laissé son concept victorien pour se concentrer sur un Heaviside metal plus classique. En voici la preuve avec ce titre 'simple' en forme de single potentiel !
« Black sleep » est quant à lui un gros mid tempo avec gros clavier. Un mix entre Deep Purple et Black Sabbath, qui rappelle aussi par moment ce que fait Evil Masquerade. Un titre sympa mais qui manque d'accroche. Place à « Carved in stone » une sorte de semi moment calme, qui reste agréable, mais le groupe semble avoir beaucoup perdu en inspiration, même Apollo n'arrive pas à sortir du lot.
Place à la ballade « The light » tout en acoustique avec Jonas Slättung au chant. Un passage très 70' et ambiant qui arrive peut être pas au bon moment, mais fait son effet. « Hour of the wolf », retrouve du métal avec encore un mid tempo mais cette fois plus sauvage ! Un titre qui fonctionne mais n'arrive pas à me transporter. La basse bien lourde arrive pour « River in your blood » qui alourdit les propos, cet album manque cruellement de rythme ! Une fois de plus c'est pas mauvais, mais c'est pas vraiment excitant non plus.
« Nightmare and dream » prend la suite avec une sorte de titre mi-métal, mi-claire. Une surprise qui étonne mais passe bien avec son rythme gentillet. Une sorte de lumière dans cet album plutôt morose. Avec « Scars in my heart » on lorgne vers le kiss des 70' avec un duo entre Jonas et Apollo. Un titre qui fait peau de chagrin car trop superficiel.
On termine avec « Shallow grave » une autre ballade acoustique avec bruit de mer en fond pour un moment de détente absolue. Un passage calme qui malheureusement dans ce cas ne fait pas son office car on est très loin d’être énervé.

Conclusion : un album qui reste malheureusement trop en surface et qui manque de profondeur pour accrocher aux tripes ! Dommage au vu du line up d'en arriver là ! Une déception qui me fait râler.
 
Critique : Guillaume
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 108 fois