Chronique

NILS PATRIK JOHANSSON - THE GREAT CONSPIRACY / Metalville 2020

Nils nous revient pour son deuxième opus solo, que j'avoue je n'attendais pas. Mais bon puisque il est là et que son premier effort m'avait fort plu, ne boudons pas notre plaisir.

On attaque fort avec « The Agitator » qui propose toujours ce bon vieux Heavy métal des familles. A noter une production moins poussée et plus creuse signe d'un manque de moyen ? « One night at the cinema » poursuit toujours dans le même esprit en accélérant fortement le rythme ! Ici on se rapproche presque d'un DragonForce (le coté jeu vidéo en moins) qui déboîte sévère.
Pour la suite « The baseball league » arrive et fait un Homerun avec son mid tempo enjoué ! Un album sans prise de tête où notre chanteur se fait plaisir : C'est déjà ça. Un petit « Freakshow superstar » arrive et garde cette ambiance loufoque ! Preuve qu'ici on ne se prend pas trop au sérieux !
Avec « March of the tin foil hats » on va peut être un peu trop loin dans le délire. Un titre étrange qui ne m'accroche guère. Espérons que la suite soit plus intéressante ?
« Prime evil » va répondre à notre question. Voici un gros mid tempo bien Heavy et sombre qui déjà semble bien plus sérieux ! On reprend enfin du 'normal' (malgré son petit délire au milieu) qui fait du bien. « Killer without a gun » est sans grand intérêt, un titre qui n'apporte pas grand chose à part du rythme.
« The great conspiracy » nous offre enfin du simple et efficace, oui c'est évident à souhait mais là j'en avais bien besoin ! Du bon Heavy metal sans concession mais avec le cœur !
On reste dans du plus sérieux avec « This must be the solution », un autre mid tempo simple qui fait son taf sans grand plus. On termine avec « Requiem postlude », une outro, qui clôt de manière anecdotique un opus plutôt décevant.

Conclusion : pour son deuxième opus, Nils Patrick Johansson a voulu aller plus loin et personnellement je n'adhère pas des masses. Un opus moins inspiré avec des délires trop lourdingues pour que je puisse approuver. Dommage mais je reconnais la tentative.
 
Critique : Guillaume
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 146 fois