Chronique

CONCEPTION - STATE OF DECEPTION / Conception music 2020

C'est avec beaucoup de plaisir que je retrouve ce groupe qui, discrètement avait sorti de sacrées perles dans les 90', avant une pause des plus longues (plus de 10 ans). Aujourd'hui les voici de retour avec un nouvel opus, succédant à un Ep qui m'avait moyennement enthousiasmé. J'espère qu'il en sera autrement !!

On débute avec l'intro « In Deception » qui monte en puissance et te met dans le bain avant que n'arrive la progressive et étrange « Of Raven and Pigs » plutôt lancinante, sur laquelle le grand Roy Khan étale à nouveau sa classe. Son duo avec Tore Ostby est réellement en phase et on sent que le groupe veut s'inscrire dans l'air du jour.
A la suite « Waywardly Broken » reste un mid tempo lent où la voix de Roy émerveille l'auditeur. Il est rassurant de voir qu'après son Burn out, notre homme a retrouvé toute ses capacités. Le refrain plus mordant montre que quand il faut envoyer Tore est de la partie. Un très beau titre.
Du plus habituel arrive avec « No Rewind » qui trouve du rythme et emballe l'auditeur déjà captivé ! Un moment qui fait du bien et permet de marquer encore plus de bons points !! A la suite la ballade « The Mansion » vient certes couper le rythme mais nous sert un joli moment calme en duo avec Elyse Ryd (Amaranth). Une petite douceur des plus agréable.
« By the Blues » déboule avec de la hargne et nous réveille comme il faut !! Une fois de plus la performance vocale de Roy est habitée et juste, une émotion sincère qui file des frissons : quelle voix !! Quand à « Anybody out There » il arrive en mode mastodonte avec ses arrangements orchestraux du plus bel effet. Un titre lent et puissant qui pourrait rappeler un certain Queensryche des 90' !! Encore une très belle leçon de musique !!
Les choses s'emballent à nouveau pour le monstre « She Dragoon » véritable joyaux de cet opus ! Rythmé comme il faut, inspiré comme jamais et interprété avec les tripes voici bien le tube de cet opus, qui pourtant ne vole que dans la stratosphère depuis le début !! On termine avec « Feather Moves » Remastérisé (présent sur le Ep) qui clôt de manière mélodique et intense un opus certes court (40 minutes) mais plein d'idées lumineuses qui nous éblouit, bien après son écoute !!

Conclusion : pour son retour aux affaires Conception frappe un très grand coup ! Un opus des plus inspiré mené par deux génies qui sont au top de leur forme (quel immense bonheur de retrouver un Roy Khan aussi excellent) et qui l'expriment à chaque seconde. Un opus qui sort des codes trop étriqués qui fera le bonheur des amoureux de vraie musique !!
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 109 fois