Chronique

MANTICORA - TO LIVE TO KILL TO LIVE / ViciSolum Productions 2020

Après une première partie qui signait le grand retour de nos Danois voici qu'ils remettent le couvert pour la deuxième partie. J'avoue que je suis plus qu’impatient de la découvrir tant la première baffe, il y a deux ans, a été immense.

Pour entrer dans le vif du sujet ici pas d'intro mais un titre épique et long de 14 minutes « Katana - the Moths and the Dragonflies Katana - Mud » va vous démontrer de quoi Manticora est fait !!! On retrouve ici tout ce qui fait la force du groupe en version 2.0 avec toujours ce chant si intense ! Oui d'entrée ça ne rigole pas du tout et on est rassuré de voir que le niveau est le même qu'il y a deux ans.
C'est déjà presque dur de s'en remettre tant cette entrée en matière fut intense mais « To Nanjing » vient faire le taf avec un petit interlude très beau, aux ambiances calmes inspirées de la musique traditionnelle asiatique. Puis on reprend le bon gros métal avec « The Farmer's Tale, Pt. 3 - Eaten by the Beasts » qui se veut tout de même plus mélodique surtout au niveau du chant.
« Slaughter in the Desert Room » ne ralentit pas vraiment les choses mais apporte moins d'intensité pour ce nouveau titre. Plus Mid tempo il repose sur une ambiance plus inquiétante toujours merveilleusement portée par ce Lars F Larsen en transe !
L'étrange « Through the Eyes of the Killer - Filing Teeth » arrive et vous file les miquettes. Un morceau réellement effrayant qui fait froid dans le dos ! Heureusement que le refrain plus lumineux apporte une respiration bien sentie. « Katana - Death of the Meaning of Life » retrouve le speed dévastateur cher au groupe ! Ici pas de rigolade, non ! Ça défile, ça décoiffe, ça grogne, ça envoie des pieds bref tout ce qu'on aime de la part de nos Danois !
À la manière d'un ancien Blind Guardian « Tasered/Ice Cage » vient nous en rajouter une couche. A noter le développement très spécifique sur les atmosphères pour rendre justice aux textes horrifiques de Lars.
Un peu de mélodie sans trop rogner sur le rythme avec « Goodbye Tina » qui permet de reprendre notre souffle tout en profitant pleinement de cette histoire riche en émotion.
On retrouve du bien plus rentre dedans à l'ancienne avec « Tasered / Removal » qui rappelle de bons souvenirs aux fans du groupe. Un titre direct et sans concession à l'effet immédiat ! S'en suit « Stalin Strikes » un interlude instrumental et ambiant venu de nulle part avec « Ten Thousand Cold Nights » qui est un passage narré avant d'envoyer le dernier morceau de ce pavé : « Katana - Beheaded ». Ici ça sent la poudre et nous voilà partis pour 7 minutes de métal intense et intelligent qui à nouveau démontre que Manticora est bel et bien une véritable réussite du métal d'aujourd'hui !

Conclusion : pour ce nouvel opus Manticora a poursuivi la voie du prédécesseur avec réussite. Une histoire bien mise en musique qui démontre à nouveau quel groupe exceptionnel il est. Ne passez pas à côté !
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 98 fois