Chronique

PYRAMAZE - LEGEND OF THE BONE CARVER / REPLICA RECORDS 2006

Il faut le dire je l’attendais de pied ferme ce second volet des danois, car après un 1er album au fort potentiel mais à qui il manquait encore du travail au niveau des titres, je me demandais si mon vœux serait exaucé.
Donc sans plus attendre découvrons cet album qui à fort à faire.
 
Une petite intro « Era of Chaos » narrée sur une nappe de synthé ouvre cet album, avant « The Birth », un titre qui commence bien. Un mid tempo au refrain envolé, mené par le talent et l’expérience de Lance King. Un début prometteur. 
A la suite « What Lies Beyond » attaque fort bien avec des riffs qui rappellent Iced Earth. Les parties pianos en fond adoucissent l’auditeur. Certes on ressent toujours le coté Queensryche, mais cette fois ci il est bien mieux digéré par le groupe. Pour l’instant on tient le bon bout ; voyons voir si la suite confirme un bon début.   
« Ancient Words Within » continue sur la même trame que le titre précédant à dire gros riff à la Jon Shaffer (Iced Erath), piano mélodique en fond et très jolie voix perchée à la Geoff Tate (Queenrysche). Une recette efficace bien mieux réalisée que sur le premier album, on sent que le groupe se connaît mieux. Grosse intro pour « Souls in Pain » un titre bien décapant qui te rentre dans la tête sans forcer, une chanson bien progressive, qui alterne plusieurs passages, calme, envolé, mélodique avec beaucoup de brio et de technique.  
Superbe début calme pour « She Who Summoned Me » la ballade de l’album est très jolie, aérienne et mélancolique elle ne vous lâchera pas. Lance King est très bon (comme tout le long de l’album) et de plus accompagné par une jolie voix Féminine qui passe bien : un bien bon titre. 
« The Bone Carver » commence sur des guitares bien sympas un peu Happy métal, avant de reprendre son heavy mélodique racé, encore une fois le travail de compositions est très bien fait, je le sentais qu’ils en étaient capable : en voici la preuve ! Encore un bon titre à se mettre sous la dent.
Poursuivons dans un esprit festif avec « Bring Back Life » avec ses airs de Mago De Oz et ses passages bien métal. Un contraste sympathique. Le titre le plus novateur et joyeux de l’album ! Avant dernière pièce avec « Blood Red Skies » (non pas celui de Priest). Elle commence par un intro narrée, suivit de voix féminines envoûtantes pour cette instrumentale narrant l’histoire avant la fin qui se nome « Tears of Hate », un gros titre heavy et assez puissant, avec toujours ses arrangements très mélodiques. Un bien bon moment assez prog qui conclue un album fort intéressant et agréable à écouter.
 
Conclusion : cette fois ci Pyramaze tient son album pour se faire un nom dans la grande famille du métal, oublions les errements du premier et profitons des très jolis moments de ce Legend of the bone carver. Un très bon album mélodique et enchanteur appuyé par un grand travail de compositions et d’interprétations. Mention spéciale à Lance King qui assure tout le long de album. 
A découvrir !   
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : site officiel de Pyramaze
Vues : 1396 fois