Chronique

PURE INC – A NEW DAY DAWN / AFM UNDERCLASS 2006

 
Nouvelle révélation hard rock, les suisses de Pure Inc avaient fait sensation avec leur premier album éponyme sortir en 2004. Aujourd’hui il nous reviennent pour un deuxième essais : un autre coup de maître.
Bienvenue à la naissance d’un nouveau grand nom du hard ! 
 
On ouvre le bal avec « Saviour » aux airs d’un Audioslave. Un titre qui dépote sévère. La voix de Gianni Pontillo est toujours aussi excellente avec ses intonations à la Chris Cornell. Un mid tempo puissant qui réveille. Le son est bien gros, bien appuyé sur la guitare de Sandro Pelligrini, on poursuit avec « Break free » qui continue dans cet esprit à la Audioslave très funky et enjoué elle te met une de ses pêches ! Un vrai régal !
Petite interlude électrique avec « Blvd Jam » avant un « I am a rolling stone » bien big rock à la Van Halen. Qu’est ce que ce groupe peux procurer comme plaisir : la voix de Gianni y étant pour beaucoup ; chaleureuse, un brin éraillée et surtout communicative. Je vous rassure la musique y est aussi pour quelque chose, entre les riffs, les rythmes et les refrains un vrai bain de bien être.
« Burst » se fait simple avec ses couplets entraînants basse batterie voix, et plus heavy avec son refrain chargé. Encore une fois pas de faute de goût que du bon !  Aller un peu de rythme qui déchire avec « Skinflint » qui ravagera vos cervicales. Quel pied d’enfer qu’on prend à l’écoute de ses titres qui pulsent avec le panache des plus grands. 
Début calme qui ma rappellent certains passages de Soundgarden voir la chanson ‘Colorfull’ (Verve Pipe) du film Rock Star pour « I’ll let you know ». Un doux moment qui passe super bien, agréable et sensuelle, elle vous donne envie de vous consoler dans les bras de votre moitié. « The thing you let on me » donne l’impression d’une autre ballade mais le refrain plutôt puissant change d’avis. Pourtant le reste de la chanson est très calme contrastant avec le refrain plutôt heavy : une sorte de power ballade bien robuste. 
Marre du calme « Sick as i am » va vous satisfaire un titre groovy qui décape lors de son refrain envolé porté par la voix incommensurable d’un futur grand (si ce n’est déjà fait).
Encore une intro calme (décidément c’est de mode depuis 4 titres) avec « Where’s your god », un gros mid tempo lourd qui malheureusement donne impression à l’album de ce ramollire (même si les titres sont très bon !). Ah déjà le premier album avait quelques soucis dans le placement de sa set list, le deuxième à un peu le même problème. Ne nous laissons pas aller et profitons de ce gros « Crawling » qui respire la bonne guitare saturée et virile, dans un mid tempo sauvage et sévèrement burné.
Dernier titre avec la titre track « New day dawns ». Une nouvelle ballade acoustique cette fois ci, superbe, prenante et sensible, qui satisfera les amateurs du genre. Une nouvelle fois portée par le sublime organe d’un Gianni fabuleux. 
 
Conclusion : un très bon album qui avec Gotthard, Shakra et Unchain montre que la Suisse porte en elle de véritables maîtres en la matière de hard rock.
Un groupe talentueux qui ira loin et un album à recommander aux hardos qui veulent du gros matos.             
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 1420 fois