Chronique

TEARS OF ANGER – IN THE SHADOWS / LIONS MUSIC 2006

Voici le deuxième album de ce groupe Suédois des frères Jansson, dont Bjorn le chanteur fait actuellement partie du groupe Beyond Twilght. La confirmation d’un premier album qui avait séduit.
 
Le premier titre est la titre track : « In the shadows » nous montre un bon groupe de métal à tendance progressive est assez mélodique. La voix de Bjorn est bien puissante rappelant Kelly Sundown Carpenter (Outworld) qui remplace donc au sein de Beyond Twilight. Le refrain est sympa donnant un coté grandiose au titre.
Deuxième plage avec « Spirit running free » et son bon gros riff. Le groupe propose de bons titres au gros son heavy qui colle bien à cette voix puissante. Encore une fois le refrain très mélodique embaume ce bon titre. Bon c’est vrai qu’il n’y a rien d’exceptionnel et que les titres sonnent un peu trop froid, c’est bien joué mais tout ça manque d’émotion.  
« Tears in my eyes » attaque fort sur un bon riff en cavale. Un peu plus de rythme ça fait pas de mal. Sur ce qui est de la prod la aussi pas grand chose à reprocher, du gros son bien produit qui met bien en évidence le chant et la guitare mais sans en faire non plus une prédominance.
La très lourde « I hate you » pourrais faire aisément penser à du Beyond Twilight car le style et l’ambiance colle bien ce qu’on a pu entendre dans le Section X de l’ami Finn, alors que le refrain me rappelle Pain le projet du leader d’Hypocrisy ( Peter Tatgren ).Bon c’est toujours sympa mais c’est vrai que l’ambiance plutôt pesante de l’album se fait ressentir à force (et pourtant j’adore ça) car ce n’est pas le genre d’album à écouter le matin pour être en plein forme.
Intro au piano pour « Sell my soul » encore une fois le style rappelle Beyond Twilight et la voix de Bjorn est sublime d’émotion, de sensibilité voilà ce qui manquait depuis le début, et cette fois ci on là. De suite le groupe prend une autre tournure avec cette sorte de ballade forte et intense. Le solo lui aussi est bien senti. Un très bon titre.
On reprend le gros son puissant et les guitares incisives pour « Live these dream » un mid tempo au refrain ultra mélodique contrastant avec un couplet pesant et plutôt progressif.
Aller un titre pachydermique avec « Scene of the crime » et on comprend le coté morbide de cette chanson. C’est quand même vachement bien joué et interprété mais ça sonne trop calculé, il manque vraiment d’âme, de sensation, c’est trop automatique, seules quelques passages sonnent mieux mais malheureusement pas assez pour relever le niveau : dommage.
« Light up my fause » accélère le rythme (autre chose qui manque à l’album) dans un bien bon titre qui se laisse écouter sans arrière pensée (ce qui est bien !). Le refrain est bien cool avec ses quelques synthés qui rajoutent un coté 90’ bien sympa.
Et on repart dans le coté obscur du combo avec « How will i live » qui finalement n’est pas si sombre que ça, avec son coté plus hard de grande classe à la Blue Murder (en plus puissant enfin récent), ce qui fait varier un album qui peu se révéler terne de ce coté là.
Entrée speed et technique pour « Full of lies » un titre qui décape fort, et fait du bien. Une fois n’est pas coutume le refrain se différencie bien du reste donnant toujours un coté plus mélodique et joyeux très 90’.
Gros riff lourd pour « Close to the fire » un mid tempo comme il y en a pas mal dans cette galette, sympa sans plus, la même recette fait avec un certain succès mais rien de transcendant non plus. Dernier titre de l’album, « I’m coming home » passe bien entre riff lourd et rythme entraînant. Un titre ‘en plus’ qui clôture un album appréciable.
 
Conclusion : Tears Of Anger nous démontre de très bonnes qualités mais manque cruellement d’émotion. Un album qui se laisse écouter mais qui a parfois du mal à passer entier, malgré un talent énorme et une interprétation exemplaire. Aller les gars un petit effort pour faire de vous un excellent groupe de métal.   
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Vues : 1080 fois