Chronique

PLANET ALLIANCE – PLANET ALLIANCE / METAL HEAVEN UNDERCLASS 2006

Attention voici un side project digne de ce nom!! Car voilà le peuple qu’il y a !! On commence par : Mike Andersson chanteur de Couldscape, Magnus Karlsson  (Last Tribe / Starbreaker) à la guitare, Bob Daisley (Ex Ozzy Osbourne) et Magnus Rosen (Hammerfall) à la basse, son acolyte Anders Johansson (Hammerfall) à la batterie avec Jaime Salazar (Last Tribe), Janne Stark (Locomotive Breath) à la guitare tout comme Carl Johan Grimmiark (Narnia Rob Rock), et pour finir Mattias IA Eklundh (Freak Kitchen ex Fate) en lead guitare.
Mais bon méfiance car du très bon monde mais par forcément toujours de la très bonne musique
 
« The real you » commence sur une belle intro symphonique au piano avant que l’on ne retrouve la patte indéniable de Magnus Karlsson qui nous donne droit à un bien bon titre de métal mélodique. La voix de Mike débarque et là la ressemblance avec Last Tribe est plus que flagrante. Un début sympa mais mitigé. « Remember me » continue dans un style très 80’ mais malheureusement sans grande originalité ni personnalité. Cette fois ci on pense au projet Allen / Lande. Magnus toujours aussi doué avec une 6 cordes dans les mains en fait voir de toutes les couleurs.
Titre plus hard avec le mid tempo « Ain’t no pleasin’ you » qui poursuit sans grand plus cet album super sympa mais qui manque cruellement de personnalité (hors mis celle de Magnus Karlsson). Un peu trop répétitive en plus bref : à oublier. Par contre le début de « Calling my name » elle semble plus sympa : intro au piano puis un petit speed bien senti qui fait plaisir. Le refrain super mélodique est bien bon tout comme le solo. Un des meilleurs titres de l’album.
« A taste of paradise » est encore un bien bon titre de métal mélodique bien rythmé qui rappelle à nouveau le projet Allen / Lande dont la voix de Mike se rapproche de celle de Jorn Lande. Rien de bien nouveau mais cela reste largement correct. Moment plus calme avec « The quickening » une ballade agréable qui passe super bien. La voix de Mike est un régal chaude et éraillée ce qui faut pour faire un effet maximum. On reprend dans un hard rock décapant avec « Divided we stay » qui te fait bouger, on pourra par contre dire qu’au niveau solo on est gâté car les protagonistes s’en donnent à cœur joie la preuve ici avec Mattias IA Eklundh. 
« It’s your cross to bear » bien mélodique poursuit sans complication un album qui se laisse écouter sans effort. Bon riff à la John Nurum (Europe) pour « The great unknow ». Toujours pas grand chose à dire, du bon hard mélodique bien fait et plaisant mais sans grand plus nom plus.  
« Where to go » ce fait plus heavy quel riff agrhh !! Mais n’oublie pas la mélodie pour autant dans un super refrain gorgé de synthé. Encore du très bon travail le deuxième meilleur titre de l’album. Pour terminer « Digging your own grave » commence sur des percus avant de débouler dans un speed des plus tonitruant. Les couplets calmes avec quelques notes de piano trompent l’auditeur car très rapidement cela repart de plus belle et le résultat est terrible.  
Un super bon titre de fin.
 
Conclusion : un album très sympa à écouter mais qui malheureusement pâtit par son manque de personnalité. Du bon travail réalisé, de bons titres à écouter bref pas de quoi trop se plaindre.
 
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 1410 fois