Chronique

RIOT – ARMY OF ONE / METAL HEAVEN 2006

Voici le retour d’un grand nom du heavy métal Américain : Riot. Cela faisait 4 années que le groupe ne nous avez rien sorti de neuf, et voici donc cette nouvelle offrande prête à se rappeler aux bons souvenirs des fans.
 
C’est la titre track qui ouvre le bal, bien rentre dedans elle prouve que malgré ses 30 ans d’existence le groupe de Mark Reale a encore l’envie. Ce « Army of one » permet aussi à Mike DiMeo de se faire remarquer au chant avec sa voix légèrement éraillée et haut perchée qui a séduit Roland Grapow pour remplacer Jorn Lande au sein de Masterplan. Un début du tonnerre. On poursuit dans un mid tempo plus ‘rock’ avec « Knockin at my door ». L’ambiance plus soft calme l’auditeur encore excité par le début. Plus mélodique le refrain permet de voir d’autres qualités de Mike qui est un vrai bon chanteur. A noter aussi les bons solos de la paire Mike Flyntz / Mark Reale plein de feeling.
« Blinded » un peu plus sauvage avec son gros riff vous prend sans vous y attendre. Pourtant ce titre se veut très mélodique et le refrain très hard rock à l’ancienne est un pur plaisir.
On reprend du rythme avec « One more alibi » qui permet à Mike de s’arracher les cordes vocales dans un bon titre heavy teinté 80’. Encore une fois le refrain super mélodique est très sympa. « It all falls down » me rappelle un peu le travail de Jeff Scott Soto, un bon titre rempli de bonnes idées et de délicieuses mélodies ainsi que de bien bonnes parties vocales (un chanteur à découvrir).
« Helpin hand » se veut plus heavy, teintée de senteur blues sympathique. Un mid tempo classe mais qui manque un peu de burnes. En milieu d’album ça casse le rythme qui en plus n’est quand même pas très élevé depuis le début. « The mystic » là va faire plaisir, un titre speed comme le groupe sait nous les pondre (Thundersteel, Liberty…) et me ravis au plus haut point : quelle pêche, ils n’ont rien à envier aux combos actuels !! 
Après cette tornade « Still alive » se veut plus sensuelle avec son hard tumultueux sur lequel Mike est étincelant. Agrhh !! Un moment à consommer sans modération. Quelques bruits de cigales et une ambiance à la Louisiane pour « Alive in the city » un nouveau mid tempo, à la Whitesnake qui fait plaisir, même si le manque de rythme est toujours présent.   
Début acoustique pour « Shine » vite oublié pour donner droit à un bien bon titre envolé.
Malheureusement elle me donne l’impression d’être un peu à coté de la plaque, enfin surtout elle fait pas forcément l’effet escompté : dommage.
« Stainded mirror » est une très jolie acoustique, fort bien interprétée. Choix bizarre c’est de ne pas l’avoir mis à la fin car cela aurait fait une superbe conclusion. Très mélodique et gorgée de feeling une superbe instrumentale calme et reposante.  Pour finir donc « Darker side of light » poursuit avec un bon heavy mélodique qui passe bien. Une dernière preuve de la qualité de ce combo trop souvent oublié.
 
Conclusion : Voilà un album bien agréable à écouter. Encore une fois Riot nous gratifie d’un album sans prétention mais qui fait son effet.  Un groupe à découvrir pour les novices en manque de bon groupe à l’ancienne.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe : site officiel de Riot
Vues : 1140 fois