Chronique

MOONLIGHT AGONY - SILENT WATERS / Underclass 2007

Moonlight Agony est un jeune groupe de prog dont le premier album a vu le jour en 2004 : une tournée en Scandinavie avec Doro et pas mal de scène à son actif prouve bien que nous ne sommes pas dans la cours des amateurs . Plus encore nos Suédois revendique des influences prestigieuse telles Symphony X , Evergrey , Dream Theater ..... certes c'est bien beau tout ça mais bien sommaire et honnêtement ça nous fait une belle jambe !
Ecouter les morceaux c'est toujours plus probant ( vous la saviez hein n'est ce pas ....). Alors dès le premier titre on est tout de suite dans le bain , c'est bien du prog pur et dur , des changement de tempo toute les 30 secondes , des mini break instrumentaux , des contre temps .... tout ça dans des titres relativement cours : en effet le plus long titre fait 5 mns !!! mais vous le savez le prog ce n'est pas que des titres de 15 mns , et les titres de 15 mns ce n'est pas forcément du prog .

Bref l'album joui d'une grosse prod qui n'est pas pour déplaire l'auditeur , c'est carré , des riffs bien gras qui vous dégouline dans les oreilles , une basse ronflante : reste la voix un peu quelconque mais qui assure son rôle comme il faut . On reprochera parfois la rythmique guitare pas assez appuyé ( "Throught the desert Storm" ) , mais ça devrait rentrer dans l'ordre en live :f Les musiciens assurent très bien niveau techniques , jolis soli de gratte et clavier cristallin : j'aurais rajouté des influences de musique de film pour présenter le groupe ( " The Dark Era" au début et break ) , un peu à la Danny Elfmann . à ce sujet je cherche toujours les influences cité au dessus , mis à part quelques rythmiques qui font légèrement penser à Dream Theater y'a pas grand chose d'autre .

Enfin y'a pas grand chose de très original , il n'y a pas cette petite étincelle qui fait la différence parmi les autres : et pourtant c'est pas déplaisant à écouter loin de là , seulement c'est le cas de beaucoup de nouveaux groupes qui s'enferment un peu dans un schéma de musique type comme l'on fait d'autre grand groupe avant et on n'est pas vraiment surpris : je veux dire il faut dès le départ faire sa propre marque de fabrique , ou sinon le plus rapidement possible au risque de ne pas avoir de réel public .
Néanmoins Moonlight Agony tiens quelques chose de bien : son claviéristes . Souvent effacé le long des morceaux il brille dans les courtes incursions pianistiques et certains breaks ( "Different Stories" vaut à lui seul le détour ) ...sinon le reste du temps il faut des nappes de synthé ( le pauvre ^^' ) . Le lead guitariste a aussi de bon moment d'inspiration , mais on aimerait des soli plus longs .

Conclusion : un album de prog tout à fait correct mais dont on a l'impression qu’il manque quelques choses ... ha oui il dure 45 mns .... les morceaux sont à mon avis dans une forme trop brut ; ils dégagent un potentiel à ne pas négliger , il y a trop d'informations musicales à digérer et ce n'est pas comme il faut.... dommage : on a droit à concentré de prog ! faut pas être timide , faut se lâcher un peu !
Mes chansons favorites : " You Betrayed me " , "Different Stories " et "Solemn Water"
 
Critique :
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 1004 fois