Chronique

DREAMLOST - OUTER REALITY / Brennus music 2007

Ce groupe d’Evry, formé depuis 1996 déjà, sort son premier album chez Brennus Music. Assimilant dignement un metal progressif teinté de heavy.

L’album débute par le riff très prog de « Come and take me », les arrangements sont pointus et le titre efficace, cela est de bonne augure pour la suite. La claviériste, dernière recrue prend bien ses responsabilités, comme tout clavieriste de prog qui se respecte. Le titre « the way things are » ballade progressive par excellence, nous démontre à son tour un réel talent de composition. Je suis littéralement charmé par le chant du guitariste-chanteur Arnaud Grandin. Et ça persévère dans le même sens avec « Myself », toujours avec ce clavier, parfait complice des guitares mélodieuses et bavardes à souhait. Les parties instrumentales sont aussi précises que touchantes, relayées ensuite par un chant « passe partout », dans le bon sens du terme.

Petite démonstration épique au piano pour « Styx », prévoyez les mouchoirs, car ça prend vraiment aux tripes…Cette magnifique ballade oppose le chanteur à la voix de Alexandra Bruzzo, invitée pour ce titre. « Borderline » annonce le retour à l’agressivité, bon titre, mais qui souffre de son prédécesseur. Challenge en revanche gagné par « White domain », titre épique où l’influence Dream Theater et Symphony X est vraiment palpable, sans que cela ne manque de personnalité pour autant. « Killing money » rend lui hommage au « vrai » heavy metal des années 80, vous savez, la fameuse New Wave Of British Heavy Metal, celle là même…Un bon titre à programmé comme réveil matin (en tout cas, c’est ce que j’ai fait… ! ;-) Ballade progressive et instrumentale, avec « Beauty never dies », avec ces éternelles guitares encore plus communicantes que la pire de mes tantes dans un grand jour. L’album se termine par « Drowned out » titre sympathique et honnête, mais qui n’est pas le meilleur de l’album, tout simplement.

Conclusion : Pour un coup d’essai, on se prend une déferlante en traître ! Un excellent premier album, annonciateur d’un bel avenir si rien ne vient déranger leur progression. Un album qui reste à proximité de ma chaîne depuis quelques semaines maintenant.
 
Critique :
Note : 8.5/10
Vues : 1158 fois