Chronique

ROCK ‘S COOL - ROCK ‘S COOL / Spv 2007

Décidément les labels mettent le paquet pour que leurs groupes se fassent entendre, ainsi Spv l’un des plus gros d’entre eux nous sort un rejeton découpé en 6 parties + un final qui permet de visiter l’ensemble de son très beau catalogue (qui ne cesse de croître).

Leçon n°1 : Hard rock.
On débute ce 1er cd et cette première leçon par un très grand nom : Whitesnake et son « Fool for you lovin’ » extrait du dernier live ‘Live… In the shadow of the blues’. Un très grand titre qui fait toujours autant plaisir, et David Coverdale est exquis. Autre grand nom plus oublié en France UFO et son « Light out » (Showtime) d’anthologie joué ici en live avec Vinnie Moore à la guitare, qui prouve qu’il réussit à remplacer le pourtant irremplaçable Michael Schenker.
En pleine actualité Heaven and Hell avec le single « The mob rules » (Live from radio city music hall) montre certes un catalogue de vieux briscards mais à la vitalité sans égal. Ah la la ce Dio quel chanteur fabuleux. Premier extrait non en live le grand guitare héros allemand, Axel Rudi Pell avec son « Rock the nation » de l’album ‘Mystica’. Un bonne chanson comme l’ami sait nous en pondre mais pas la meilleure.
Honneur aux femmes et quelle femme : Doro la reine avec un « Burn it up » (Calling the wind) qui prouve qu'elle a toujours une forme resplendissante.

Leçon n°2 : Heavy métal.
Comment débuter autrement cette leçon que par les maîtres du genre : Judas Priest et son « Bullet Train », titre extrait du dévastateur ‘Jugulator’ qui mettait en scène pour la première fois le grand Tim ‘Ripper’ Owens. On reste en Angleterre avec Saxon pour un « Need for speed » de leur dernier très bon album ‘The inner sanctum’. Un bon coup de pied au cul porté par un immense Biff Byford plus jeune que jamais.
On passe à un autre degré avec les survivants de Metal Church, pour un « Ton of bricks » en live qui démontre l’étendue de ce combos trop vite oublié. On parlait tout à l’heure de Tim Owens pourquoi ne pas en reparler avec Beyond fear et son « Scream machine » extrait du premier album éponyme : véritable rouleau compresseur de heavy métal pure souche sur lequel sa voix fait des miracles !
Les ‘petits nouveaux’ de Messiah kiss ne sont pas en reste avec leur « The ancient cries » (Dragonheart) qui prend la relève des grands noms cités plus haut.

Leçon n°3 : Power metal.
Décidément Mr Tim Owens est mit à contribution ! Il faut dire qu’avec son talent il a rejoint le bulldozer Iced Earth qui nous livrait en 2004 ce « The reckoning (don’t tread on me) » extrait du très bon ‘The glorius burden’ et ainsi continuer sans Mat Barlow. Autres Américains présents et pas des moindres les excellents Kamelot pour un « When the lights are down » du très bon ‘The black halo’, où comme d’hab l’immense talent de ce groupe mené de voix de maître par Roy Kahn explose !!
On parlait tout à l'heure de Jon Schaffer au sein d’Iced Earth maintenant c’est au sein de Demons & Wizards que notre homme officie aux côtés du très grand Hansi Kursch (Blind Guardian) sur ce tonitruant « Terror train » (Touched by the crimson king) qui met en valeur l’immense talent de ces deux hommes hors du commun ! Freedom call et son happy métal sont de la partie avec un « Queen of my world » de son dernier né ‘Dimension’ aux sonorités orientales et envoûtantes.
Comment ne pas finir en beauté avec les citrouilles d’Helloween et son guilleret « Dr stein » extrait de sa dernière tournée livrée en cd et Dvd (Keepers of the seven key- the legacy world tour).

Leçon n°4 : Trash métal
Si j’ai bien pu faire le malin sur le premier cd, là on change de terrain. Les maîtres Allemands de Kreator débutent de fort belle manière avec un « Reconquering the throne » extrait de ‘Violent révolution’ rejoint par les deux autres combos du trio infernal : Sodom et son « Bibles and guns » (Sodom) puis Destruction « Mad butcher » du ‘Live witout sence’. Voilà de quoi découvrir les pépites du Trash Allemand.
Place à un autre très gros nom du Trash avec les Canadiens d’Annihilator pour un « Clown Parade » de son ‘Metal’. Pour finir Grip Inc et un lourd « Ostracized » (Power of inner strength).

Leçon n°5 : Hardcore.
Alors voilà le drame car là on va nager en eaux inconnues pour moi, n’appréciant pas forcément ce style. Biohazard entame les hostilités avec « Seelout » (Uncivilization) plutôt efficace. Les ex grands maîtres du genre sont à l’honneur : Sepultura démontre encore sa hargne avec un « Convicted in life » (Dante XXI) malgré les coups durs fort bien menés par Andreas Kisser toujours impérial. Les dépressives de Type O Negative prennent place pour un « Dead again » de l’album du même nom qui montre que finalement Peter Steele tient encore bien la barre malgré son état second.
Un petit Hatesphere avec son « Reaper of life » (The sickness within) pour le côté moderne, avec un des plus digne représentant de la nouvelle scène. Par contre eux, je ne les connais même pas, Raging Speedhorn, une sorte de stoner poussé à l’extrême. « How much can a man take » (How the great have fallen) vous permettra de faire comme moi si vous connaissez pas : découvrir.

Leçon n°6 : Alternative.
Ça empire pour moi, comment je vais m’en sortir !! Engel nouveau groupe de l’ex bassiste d’Evergrey nous propose un « I’m splendour » (Absolute design), une sorte d’In Flames moderne pas désagréable. Skinny Puppy est un « Plitikill » (Mythmaker) très indus là me rebute complet, I hate this music !! Mes ‘amis’ d’Amplifier me poursuivent avec leur « The consultancy » extrait de leur album éponyme. Leur rock, métal atmosphérique très peu pour moi. Zebrahed et son « Anthem » (Broadcast to the world) a dû se perdre ici avec leur hard reggae ska punk rap, un beau bordel qui prête plus à rire qu’autre chose, n’empêche ça met le feu !!

Pour clôturer ces leçons rien de tel qu’un final sans nom : Motorhead est l’immense « Ace of spades » (Better Motorhead than dead) véritable source d’influence pour n’importe quel genre musical.

Conclusion : voilà un bon moyen de découvrir une palanquée de bons groupes, pour les novices dans le genre. Pour le reste je pense que vous devez déjà avoir les albums !!
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 1130 fois