Chronique

ETERNAL FLIGHT - UNDER THE SIGN OF WILL / Thundering records 2007

Deuxième révélation Française de l’année 2004, avec son très bon premier album, Etrenal Flight revient après 3 années de préparation pour un second opus prêt à se révéler au grand public.

On entre dans le vif du sujet avec « Edge of fire », un bien bon titre de heavy métal agrémenté de quelques passages plus progressifs et un refrain mortel. Le son général n'est pas trop mal même s’il manque encore un peu de puissance et de clarté. Gérard Fois réalise un bien bon travail au chant. Intro très orientale pour « Dark society ». Un mid tempo assez épique qui démontre la volonté du groupe à vouloir développer un côté plus progressif réussit.
Place à la title track : « Under the sign of will » qui débute sur une bonne ligne de basse accompagnée par des percussions bien puissantes. A la suite, un titre inspiré Maiden, avec une ambiance plutôt lugubre bien sentie. On notera que le groupe a bien évolué et que techniquement il n'y a rien à reprocher.
Douce intro pour « Forgotten side » qui pourrait nous faire croire à une ballade. La suite plus rythmée change la donne mais laisse tout de même une chanson très mélodique qui passe vraiment bien. « Deaf,Dumph,Blind » lorgne plus vers les groupes de prog, mais garde tout de même des accents bien heavy metal. Les arrangements apportés sont un plus indéniable aux compos et Gérard réalise un chant parfait très varié : puissant, posé et montée vocale il sait tout faire (l’un des meilleurs en France).
Titre plus conventionnel mais ultra efficace avec « Next ones on the list » qui fera son effet sur scène. Depuis le début Christophe réalise un super travail à la guitare entre rythmique bétonnée et solo technique et inspiré, chapeau bas monsieur. Moment acoustique pour « Friend ». Le duo guitare voix fonctionne très bien et l’auditeur se laisse transporter jusqu'à ce que tout ne se transforme en une sorte de heavy ultra mélodique limite power ballade en duo avec Emmanuelson d’Ellipsis. Encore un très bon titre bien construit et interprété.
« The curse » reprend un esprit Maiden période Powerslave mais là s’arrête la comparaison car la suite est bien plus power. Une chanson un poil en dessous mais toujours intéressante. Gros riff bien dévastateur pour « Miracle man » qui fait office de titre rouleau compresseur tant ça bastonne sévère. Celui là aussi sur scène ça va faire des dégâts ! Et quel travail encore de Christophe à la guitare qui montre bien le niveau élevé du gars.
Pour terminer une pièce épique à l’intro qui rappelle Pink Floyd puis le métal repend ses droits dans un dernier moment de bonheur. « Ghost with a different soul » est un peu le meilleur de tout ce qu’on vient d’écouter : bref encore que du très bon !

Conclusion : Eternal Flight vient de poser un très bon deuxième album, plus mature qui démontre leur formidable potentiel. Un groupe à découvrir pour tous les fans de bon heavy métal du power, au mélodique en passant par le progressif.
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Vues : 1151 fois