Chronique

DEF LEPPARD - SONG FROM THE SPARKLE LOUNGE / Mercury 2008

Les Léopards font parti à tout jamais des grands noms des 80’s avec des albums comme Pyromania (1983) et Hysteria (1987), malgré tout perso, je n’ai jamais été fan de leur musique. Mais les voilà de retour en cette année 2008, après 6 ans d’absence (je passe allègrement sur leur album de reprises sortie en 2006). Allons voir ce que nos Léopards ont encore à donner.

On commence par un titre révélateur « Go » qui veut montrer que le groupe a bien l’intention de faire les choses bien. Un bon gros titre puissant qui démontre une réelle envie d’en découdre. Les solos font plaisir entre l’infatigable Phil Collen et le très bon Vivian Campbell (Ex Dio et Whitesnake). Sauvage et bienfaisante: une bonne entrée. « Nines lives » lorgne bien plus vers le rock aux relents bluesy comme leur compatriote de Thunder. Un bon titre là encore remuant et bien mélodique. Joe Elliot a gardé sa voix des plus mélodique et garde l’âme du groupe.
Place à « C’mon, c’mon », qui lorgne un peu trop vers le single formaté. Un titre rock sans plus, trop facile à mon goût. « Love » est l’unique ballade de l’album mais alors quelle ballade !! Un début acoustique, juste guitare / voix, quelques chœurs sublimement posés, un refrain subtil, puis une suite plus rock, un break monstrueux à la Queen, un solo de feu et une fin toute douce. Bref du très grand art !!
« Tomorrow » reprend l’ambiance rock FM, qui, il faut le dire, sied bien au groupe. Un petit esprit jeunot Us qui étonne mais bon… on ne peut pas leur en vouloir. Pour « Cruise control », je pense qu’on restera dans le rock hard. Le groupe a semble-t-il bien ralenti le rythme, mais comme je l’ai dit tout à l’heure, cette ‘nouvelle’ voie leur va comme un gant. Et puis les morceaux sont bons, on va pas s’en plaindre.
On continue avec la remuante « Hallucinate » qui fait taper du pied. Un bien bon titre rythmé au refrain des plus facile à retenir. En voilà un qui aura sa place en live. Un petit « Only the good die young » assez moderne dans sa composition. Un mid tempo à l’intro tout douce et au refrain percutant. Un pur single en puissance, comme le groupe en a pondu des tonnes !
On dépote avec un bon vieux rock'n'roll qui fait toujours son effet. « Bad actress » rappellerait presque les Guns N Roses (en beaucoup plus propre quand même). Une super chanson qui met la pêche et te fait bouger ton cul comme c’est pas permis !
On reprend les singles en puissance avec la FM « Come undone » qui fait plaisir. Encore une fois les qualités du groupe pour pondre des hits surgient à chaque instant (à l’instart de Bon Jovi). On fini par « Gotta let it go », un dernier passage mélodique avant de retrouver un refrain rentre dedans. Une dernière pierre de rock bien sympa.

Conclusion : pour un groupe plus tout jeune et après une longue pose Def Leppard montre encore de bien bonnes qualités avec cet opus plus soft, mais bien fait. Finalement le Léopard a encore la forme. A voir en tournée avec d’autres jeunes : Whitesnake !
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe : Site officiel de Def Leppard
Vues : 1181 fois