Chronique

TENACIOUS D - THE PICK OF DESTINY / Sony 2008

Il est rare de voir une bande originale de film chroniquée dans un webzine metal, mais cette fois-ci je vais m’y coller car elle en vaut le détour. Peut-être avez-vous entendu parler du film « The pick of destiny » ? Non ? Et de Jack Black… héro du film « Rock Academy » ? Ah ça va mieux là. Et bien voilà pour la petite histoire. Tenacious D est un vrai groupe de hard créé par Jack Black et Kyle Gass. Avec le groupe, les deux copains ont fait de nombreux concerts à travers les Etats-Unis. Mais un jour la maison de disque n’a plus cru en eux… aussitôt Jack (pour les intimes) fort du succés de Rock Academy (ndlr : quelle patate ce film !) a décidé de faire un film sur son groupe histoire de prouver que les D valent bien le détour. Voilà donc le film (ndlr : monstrueux !) avec en invité des personnes comme R.J.Dio ou encore Meat Lof. Et oui, c’est la classe.

Une chronique détaillée de chaque titre ici ne serait pas forcément juste vis-à-vis des morceaux. En effet, chaque morceau peut s’écouter volontier séparément, mais écouter la bande son d’un trait (ndlr : si possible en ayant vu le film pour avoir les scènes dans la tête) est encore mieux. Tout ? Oui, elle ne dure pas longtemps, environ 40min, mais déchire.
On a droit à tous les styles. Des bons gros morceaux de metal / hard rock tels que « Master Exploder », « Break in city (storm the gates)», « Car chase city » ou encore « The metal », des morceaux toujours rock ‘n roll avec des orientations folk tels que « Classico » et « History ».

Les deux morceaux anthologiques du film qui déchirent leur mémé : « Kickapoo » et « Beelzeboss (the final showdown) ». Ces deux titres sont de la dynamite en barre. Et vous forcerons obligatoirement à adhérer au style Tenacious D. N’hésitez pas à aller sur You Tube mater les clips de ces deux chansons, ça vaut le détour.
Histoire de rester dans le monde allumé complet, Jack Black et son acolyte nous proposent un morceau complétement planant (dur de manger certains champignons) dans une veine proche des Wriggles pour ceux qui connaissent. Un morceau enfantin et joyeux, et très space. Vive les rêveries. Quel trip !

Conclusion : si vous ne l’avez pas compris, ruez vous sur ce film et sur la bande son. Les deux sont monstrueux et vous feront passer un très bon moment. Et quel son ! La classe JB et KG.
 
Critique : Lionel
Note : 9.5/10
Site du groupe : Site officiel de Tenacious D
Vues : 855 fois